Bienvenue Invité
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les aléas d'une partie de chasse [PV Maelor]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tazio Derius
Lycan Chevaleresque
Lycan Chevaleresque
avatar

Messages : 25


MessageSujet: Les aléas d'une partie de chasse [PV Maelor]   Lun 19 Juil - 1:52

''Cosmo, du vin.''

Le jeune homme aux beaux yeux noirs ourlés de longs cils servit paisiblement son client, comme il le faisait depuis longtemps maintenant, longtemps ce jour-là et longtemps depuis la première fois qu'il était entré dans son établissement, à son arrivée à Venise. Cet homme ne le touchait jamais, mais le regardait longuement, et laissait dans l'air une tension électrique lorsqu'il quittait la pièce. Cosmo aimait lorsqu'il venait, et le laissait parfois partir sans payer. Il était battu ensuite, mais ce n'était pas grave.

L'heure était venue. La lune se levait. L'homme replaça sur son oeil mort le bandeau qui le gardait, se leva d'un mouvement à la fois raide et félin, à peine déséquilibré par l'alcool, et jeta une pièce sur la table. En passant près du garçon, il le frôla. Ce dernier resta immobile, les yeux fermés, incapable de comprendre comment un être aussi éloigné des jeunes filles qui attiraient ordinairement son regard pouvait lui faire ressentir, par sa seule présence, un trouble si profond.

Le client inconnu gagna la porte, fit un pas dehors, et disparut dans la nuit. Arrivé à quelques rues de là, il se métamorphosa en une bête énorme et fauve qui se coula dans l'ombre épaisse des bâtiments, d'où s'enfuirent des rats en file indienne, terrifiés par ce prédateur trop bien connu. Les chiens des cours voisines lancèrent des aboiements affolés. Tazio Derius partait en chasse.

Il n'y avait rien ici qui ressemblât aux grandes forêts où, jadis, il suivait la chasse flamboyante de son maître, portant ses oiseaux et affrontant comme de valeureux adversaires de grands cerfs aux puissantes ramures, ou des ours rugissant à pleins poumons, ou de vastes meutes de loups. Le grand gibier était absent des villes, on n'y trouvait que les grands prédateurs. Ici, l'adversaire valeureux, c'était le démon. Ses combats face à ces créatures étranges étaient pour lui aussi nobles que des duels de légende ; il les trouvait beaux comme des anges, et sa victoire n'en était que plus délicieuse. Et c'est eux, en priorité, qu'il recherchait pour se repaître de leur chair.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maelor
Lycan Sauvage
Lycan Sauvage
avatar

Messages : 16


MessageSujet: Re: Les aléas d'une partie de chasse [PV Maelor]   Lun 19 Juil - 15:56

Il se pencha maladroitement, manqua glisser sur les pavés humides des quais et se rattrapa tant bien que mal au rebord rugueux pour enfin tendre sa main vers l'eau. Il ramena un peu d'eau qu'il but goûlument en tentant d'oublier son goût immonde. A croire que les eaux de Venise charriaient toutes les ordures de l'Italie toute entière !
Instinctivement, sa bouche se tordit en une grimace horrible et il passa sa langue sur ses dents comme pour chasser l'arrière-goût immonde qui avait envahi son palais.

Un éclat de voix grasse le fit sursauter et il se releva précipitamment pour déguerpir de là en vitesse. Ses jambes obéirent aux injonctions de son cerveau d'une façon terriblement maladroite, et son avancée se fit plutôt hasardeuse.
Marcher était un grand mot pour qualifier l'étrange façon qu'il avait de déambuler dans la ruelle sinistre qui bordait les quais vénitiens. N'importe quel humain aurait pu douter de sa santé mentale rien qu'en le voyant s'avancer ainsi dans l'ombre, pitoyable marionnette à l'allure efflanquée.

Il n'y avait qu'un lycan pour reconnaître cette démarche-là... La démarche d'un homme qui n'en est pas un, ou ne l'a pas été depuis trés longtemps. La démarche d'un animal qui se réapproprie avec grande difficulté son corps d'homme tout neuf.
Il n'y avait rien d'élégant là-dedans, rien de romantique. Et l'animal se débattait avec ses jambes humaines comme un saltimbanque se débrouille avec ses échasses.

Il passa sa langue sur ses lèvres gercées et soupira... Ou feula plutôt. Il rappelait l'animal qui était en lui jusqu'au moindre bruit qu'il émettait.
Son regard suivit la ruelle et se perdit dans l'eau qui courait le long du canal, noire de la vase qu'elle charriait.

Si seulement il avait pu redevenir un loup !! Mais les forces lui manquaient et une nouvelle transformation lui aurait arraché la plus petite parcelle d'énergie qu'il lui restait encore.
Ce n'était pas le moment d'abandonner, pas encore. Pas maintenant alors que la liberté lui tendait les bras !
Mais il lui fallait absolument sortir de cette ville, en imaginant que cet enfer ait une quelconque porte de sortie évidemment. Quitter cet endroit maudit et retrouver la nature...

Un nouvel éclat de voix le fit tressaillir si fort que son pied dérapa sur les pavés glissants et son grand corps efflanqué s'écrasa sans douceur dans la boue de la rue, lui arrachant un grognement furieux.
Cette fois-ci, c'en était trop !!! Marre de cet enfer, marre de cette ville, marre de ces humains dont le corps si maladroit constituait une véritable prison !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tazio Derius
Lycan Chevaleresque
Lycan Chevaleresque
avatar

Messages : 25


MessageSujet: Re: Les aléas d'une partie de chasse [PV Maelor]   Lun 19 Juil - 16:13

L'odeur était encore lointaine, mais il le rejoindrait avant une heure. Celui qui était passé par là s'était évanoui dans les rues mais n'avait pas regagné son domaine à temps. La piste s'enfonçait dans les quartiers neutres, où les humains qui vivent la nuit menaient leurs petits trafics paisibles, où les légions infernales ne viendraient pas miraculeusement secourir sa proie. Pour celui qui était passé, ce serait une errance de trop. Il aurait dû rester dans l'ombre de ses palais... Tazio pouvait sentir sa force et la longueur de ses pas, il pouvait deviner sa taille et les armes qu'il portait, et ce serait un beau duel, mais un duel qu'il gagnerait en définitive.

Il doubla le pas, impatient, les yeux brillants dans la pénombre. Un homme lança une exclamation surprise derrière une barrière et il crut avoir été remarqué ; il marchait pourtant dans un silence parfait. Un peu plus loin, un ivrogne trébucha et heurta le sol. Tazio lui accorda à peine un regard. Mais à cet instant, le vent changea et il sut que l'impression qui l'avait saisi depuis quelques instants était vérifiée. Il y avait quelqu'un de son espèce, sinon de son clan, dans cette ruelle. Cet ivrogne n'en était pas un.

Il cligna des yeux, s'arrêta en freinant des quatre pattes et fit volte face. La faiblesse du lycan inconnu était un appel, soit à l'achever, soit à l'aider, mais était-il ami ou ennemi ? En quelques longues enjambées, le grand loup rejoignit son congénère et se manifesta d'un grondement assourdi, signe d'avertissement, d'entrée en matière, et de multiples interrogations.

Il était à peine hérissé, peu anxieux d'être attaqué, bref, sûr de lui comme tout fauve surpris dans son territoire. L'autre, il est vrai, semblait peu en état de lui opposer une grande agressivité. Il tendit le museau vers lui pour enquêter sur son odeur, en tirer quelques renseignements utiles. Non, c'était un parfait inconnu. Il n'avait jamais rencontré ni ce lycan blanc, ni aucun membre de sa meute, s'il en avait une.

''Qui êtes-vous ? Que cherchez-vous ?'' lança-t-il en espérant que le langage de la meute soit accessible à cet étranger. Mais à voir sa posture, l'expression qui se peignait sur son visage, et les mouvements qui répondaient aux siens, il était plus proche en cet instant du langage animal que de l'italien pratiqué par les humains, aussi ils n'auraient sans doute aucun mal à communiquer, sans même que Tazio soit obligé d'abandonner sa forme actuelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maelor
Lycan Sauvage
Lycan Sauvage
avatar

Messages : 16


MessageSujet: Re: Les aléas d'une partie de chasse [PV Maelor]   Lun 19 Juil - 16:31

L'odeur le mit en garde avant même qu'il n'aperçoive la silhouette animale se glisser dans la ruelle.
Et tous ses muscles se tendirent, ragaillardis dans un sursaut d'énergie venue d'il ne savait trop où. Lui qui ne se sentait même pas la force de reprendre forme animale se serait pourtant volontiers jeté sur l'inconnu qui s'avançait déjà vers lui avec une assurance qui lui fit comprendre qu'il se trouvait sur son territoire.

De là où il venait, les loups solitaires n'étaient pas franchement bien accueillis : suivant le degré de menace que représentait l'inconnu, on tolérait sa présence ou non. Et bien qu'il se sache en mauvais état physique, Maelor reconnaissait néanmoins que ce lycan serait dans son droit s'il décidait de le chasser de là...
Ce qui accentua son anxieté et lui fit serrer les poings un peu plus fort.

L'animal s'approcha à pas de velours et Maelor se redressa tant bien que mal, s'appuyant sur le mur pour ne pas se montrer en position de faiblesse. Instinctivement, il claqua des mâchoires vers le lycan inconnu comme pour l'empêcher d'avancer, et lui lança un regard furibond où pointait un désespoir certain.
L'autre se contenta de renifler son odeur, avant d'émettre un bruit rauque et étrange que Maelor reconnut aussitôt comme le langage adopté par les humains du lieu. Il avait beau avoir l'habitude des grognements et jappements animaux depuis sa tendre enfance, il avait commencé à se familiariser avec les brutis incongrus que lançaient les humains pour communiquer. C'étrait à la fois chantant et désagréable. Comme un instrument de musique mal accordé qui s'efforce de chanter juste.

Il grimaça et grogna, conscient que l'autre attendait une réponse. Il lui fallut cependant quelques secondes avant d'analyser mentalement ce qu'il venait de lui demander.
Décidément, ce langage était trés désagréable !! Comment pouvaient-ils se contenter de bases aussi sommaires ?

Ses yeux croisèrent le regard de l'animal et il grogna de plus belle, avant de lâcher en articulant d'une façon comique chacune des syllabes :

" Je suis arrivé... sur... bateau. Avec les humains. Je me suis... écha... écha... échappé."


Le mot était encore incertain pour lui, et il espérait ne pas s'être trompé dans sa prononciation. Il tiqua, fronça des sourcils tout en cherchant la suite :

" Je veux... seulement partir. Pas occuper votre territoire."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tazio Derius
Lycan Chevaleresque
Lycan Chevaleresque
avatar

Messages : 25


MessageSujet: Re: Les aléas d'une partie de chasse [PV Maelor]   Lun 19 Juil - 16:53

Un bateau avec des humains. Etonné, Tazio émit un petit feulement et leva la tête en dressant les oreilles, attentif à la rumeur du port non loin de là. Il entendait des sons diffus ; on déchargeait les grands navires arrivés de tous les endroits les plus fabuleux du monde connu. Avait-il affaire à un parfait étranger ? Combien de temps pouvait-il avoir passé à fond de cale ? En tout cas il ne semblait pas être ici de son plein gré. Un certain remords le prit au souvenir de l'attitude menaçante qu'il lui avait infligée par tradition, et il baissa la tête pour le saluer, puis s'approcha un peu plus près. Tournant autour de l'inconnu, il le frôla de son pelage, détaillant chaque partie de son corps, attentif aux moindres indices. Sa curiosité était éveillée, et avait complètement abandonné l'objet premier de sa traque.

''Au nom de ma meute, je te souhaite la bienvenue.''

Il hésita un instant, incertain de la décision que prendrait son chef en voyant cet être mal en point, puis prit son parti. Un tel vagabond n'était pas une menace, et une nuit passée au repaire ne constituerait pas un crime. Ils n'étaient pas en période de disette, ils pouvaient bien venir en aide à un confrère dans le besoin. Qui sait si les places ne seraient pas un jour inversées !

''...et je t'offre notre hospitalité.''

Il se détourna, huma l'air à la recherche de la route à prendre, et s'étira un peu ; l'air frais de la nuit l'appelait à courir et à chasser, mais cette heure était passée. Remuant la queue, il invita son compagnon à le suivre. Il ne pouvait guère lui imposer une conversation alors qu'il semblait un pauvre naufragé prêt à s'écrouler à la moindre saute de vent, ce n'était pas charitable. Prenant garde à tenir une allure raisonnable, il s'engagea dans le labyrinthe qui s'ouvrait devant lui, réfléchissant à la voie la plus rapide pour regagner une quelconque entrée des catacombes, sans oublier de jeter un coup d'oeil en arrière pour voir si l'étranger le suivait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maelor
Lycan Sauvage
Lycan Sauvage
avatar

Messages : 16


MessageSujet: Re: Les aléas d'une partie de chasse [PV Maelor]   Lun 19 Juil - 17:26

L'inconnu sembla soudain se calmer devant les quelques mots maladroits de Maelor, mais ce dernier ne se détendit pas pour autant et jeta sur le loup un regard méfiant. Il se savait étranger à ce lieux, et dans la position d'intrus, ce qui ne le mettait guère à l'aise, même face à un membre de sa race.

Il frissonna quand la fourrure épaisse du lycan frôla sa peau humaine, si réceptive, et par pur réflexe, il baissa la main pour toucher les poils humides du lycan, tentant de garder un souvenir précis de l'inconnu au cas où son chemin recroiserait le sien. Certes, son odorat n'était plus aussi actif lorsqu'il était sous forme humaine, mais au moins garderait-il une image sensorielle du lycan.

" Mer... merci."

Ses mots étaient toujours aussi hésitants, mais cette fois-ci il était sûr et certain d'avoir correctement prononcé cette formule de politesse.
Bien que Maelor ne soit pas vraiment à cheval sur la politesse en temps normal, il avait conscience de la générosité de l'individu qui l'accueillait aussi facilement dans sa meute alors même qu'il n'était qu'un parfait inconnu. Néanmoins, il concevait que sa pitoyable allure humaine ne devait guère le rendre menaçant aux yeux du lycan, d'où cette acceptation un peu rapide.

Et quelque part, il sentit un noeud se dénouer au fond de lui... Une boule d'angoisse s'effilocher pour s'effacer lentement, alors qu'enfin il retrouvait un semblant de sécurité dans ce monde totalement inconnu. Ce lycan n'était encore qu'un étranger pour lui, mais il faisait néanmoins parti de sa race et devait comprendre en partie ce qu'il vivait... Ne plus se savoir seul avait soudain quelque chose d'euphorisant. De galvanisant.

Aussi ses jambes le suivirent-elles sans poser autant de problème qu'avant. Ce fut presque instinctif : dés que le lycan fit mine d'avancer, l'humain se pressa à sa suite, reprenant le contrôle de son corps avec une joie nouvelle teintée d'optimisme.
Ce fut tout juste s'il ne se permit pas de sourire.
Dans l'obscurité de ces ruelles infâmes, une petite lueur était apparue et transformait son avenir.

Désormais, peu importe qu'il retrouve sa liberté. S'il y avait d'autres loups dans cette ville infernale, alors il serait en mesure de survivre.

Il faillit tomber un nombre incalculables de fois, mais la peur de perdre l'inconnu des yeux le força à rester debout et à tenir. Il trébucha souvent, se blessa un peu plus ses pieds nus contre les pavés rugueux de la rue, mais continua d'avancer comme si sa vie en dépendait, impatient déjà de voir d'autres loups.

" Beaucoup de loups ici ? Tu es le premier... que je vois. Mais je suis là... depuis pas longtemps."

Il grimaça, pas vraiment certain d'avoir bien formulé sa phrase. Le loup comprendrait-il ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tazio Derius
Lycan Chevaleresque
Lycan Chevaleresque
avatar

Messages : 25


MessageSujet: Re: Les aléas d'une partie de chasse [PV Maelor]   Lun 19 Juil - 17:56

Des pas alentour semblaient marteler la nuit. Difficile de passer complètement inaperçus, avec cette longue forme blanche qui le suivait maladroitement. Il fallut décrire quelques détours. L'autre devait être épuisé, lui faire traverser la ville dans cet état n'était pas le meilleur moyen de l'accueillir... Après quelque réflexion, Tazio prit la route de la taverne des quais où il avait l'habitude de se rendre. Il avait laissé ses vêtements dans une cachette de la muraille qu'il employait volontiers à cet effet, et en outre ce serait une escale bienvenue pour l'estomac du jeune homme qu'il entendait presque grogner.

''Nous nous cachons sous la terre, pour ne pas être chassés,'' expliqua-t-il en essayant de simplifier la situation. Si ce garçon ignorait la présence des lycans, celle des démons devait lui être tout aussi inconnue. Le pauvre n'était pas au bout de ses surprises... Arrivé au coin du mur, il lui désigna d'un coup de museau la porte un peu plus loin, d'où sortaient des flots de lumière, d'exclamations humaines et de musique. L'ambiance y battait son plein. C'était bon signe, pas de bagarre pour ce soir. ''Il y a à manger ici. Je parlerai pour toi.'' Il paierait aussi, mais inutile de le préciser. Quant au fait que le patron ferait sans doute grise mine en voyant entrer un vagabond en piteux état, il serait sans doute contrebalancé par la présence d'un habitué tel que Tazio, et puis ce serveur qui l'appréciait parlerait sans doute en sa faveur.

Avec un léger effort, il reprit sa forme d'homme et s'étira pour réintégrer correctement l'enveloppe de peau ainsi déformée. Ses cheveux interminables se déployèrent autour de son corps comme un rideau de sang ; il les disciplina rapidement en les renouant dans la lanière de cuir prévue à cet effet, cachée avec le restant de ses vêtements dans un recoin entre deux pierres, à l'abri des regards. La lune éclaira un instant son corps pâle, légèrement bronzé, parcouru de quelques cicatrices, la plus impressionnante étant celle qui déchirait le côté gauche de sa gorge de la mâchoire à la clavicule. Il se hâta de passer ses vêtements, gêné d'imposer ce spectacle à son invité, puis se tourna vers lui.

''Tu es prêt ? Reste derrière moi et ne dis rien, tout se passera bien.''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maelor
Lycan Sauvage
Lycan Sauvage
avatar

Messages : 16


MessageSujet: Re: Les aléas d'une partie de chasse [PV Maelor]   Lun 19 Juil - 20:21

Il y aurait encore quelques temps, Maelor aurait eu du mal à comprendre que des loups soient obligés de se cacher pour éviter de devenir des proies. Il avait grandi dans un monde où les loups étaient justement les seuls chasseurs...
Du moins jusqu'à ce que ce monde s'écroule pour laisser place à une terrifiante et angoissante réalité. Quand les chasseurs avaient débarqué, quand il avait vu sa meute se faire massacrer sous ses yeux, sa vision du monde avait radicalement changé. Et aprés plusieurs semaines de captivité, il devait admettre que les loups de Venise avaient raison de vivre cachés.

Il grogna comme pour apprécier la logique de cette manoeuvre de dissimulation, tout en se concentrant davantage sur chacun de ses pas qui lui demandait un effort considérable. Il avait faim, la chair de ses pieds était à vif en certains endroits et sincèrement, il rêvait d'une bonne paillasse où s'allonger pour y dormir des journées entières !
Le loup tenait bon mais l'humain commençait à faiblir en lui, et il se serait peut-être écroulé si l'instinct de survie et la présence de son compagnon étrange ne l'avait pas aidé.
Quelques pas de plus le portèrent vers une odeur délicieuse et incomparable pour un affamé comme lui. Et pour une fois, il reconnut le mot dés qu'il fut prononcé : 'manger'.

Il en couina de bonheur et pressa son pas maladroit, hochant simplement la tête à l'idée que l'inconnu parle pour lui. Oh, il pouvait bien dire ce qu'il voulait, du moment qu'il obtenait un peu de nourriture !!
Son esprit entièrement focalisé sur la nourriture, il ne prêtra même pas attention à la créature qui changeait d'apparence, et ne remarqua pas les marques qui défiguraient sa peau pâle. Son regard était tourné vers l'auberge d'où s'échappait un doux fumet...Une odeur bien trop envoûtante pour un être comme lui.

Son pied avança... Et alors que le lycan se tournait vers lui pour lui dire de le suivre, Maelor poussait déjà la porte de l'endroit, tel un zombie répondant à l'appel du maître vaudou.

Son regard balaya la salle éclairée, les différentes silhouettes attablées et il grogna de plus belle, une lueur dangereuse flottant dans son regard alors qu'il apercevait un jeune homme déposer une assiette pleine à ras-bord sur une table.
Le patron dû le remarquer car on l'interpella, mais Maelor n'y prêta nulle attention.

D'une façon toujours aussi maladroite, il s'avança dans la pièce, son regard toujours posé sur l'assiette pleine et ses bras se tendant déjà vers elle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tazio Derius
Lycan Chevaleresque
Lycan Chevaleresque
avatar

Messages : 25


MessageSujet: Re: Les aléas d'une partie de chasse [PV Maelor]   Lun 19 Juil - 20:32

Hé, mais c'était dangereux ! Tant d'humains rassemblés, dont une bonne partie bien imbibés déjà plus le restant prêt à se battre pour avoir sa soirée tranquille, ce n'était pas le genre de chose avec lequel on plaisante ! Tazio suivit en courant le jeune homme tout en attachant les lacets de son pourpoint, remontant les pointes de son col autour de son visage, ainsi élégamment encadré, et surtout exempt de la moindre cicatrice disgracieuse. Il rejoignit le sauvageon alors que celui-ci allait poser ses pattes sales sur un plat prêt à être dégusté. D'une poigne ferme, il le retint.

''Sage,'' lui intima-t-il sans réfléchir, comme il l'aurait fait d'un chiot de la meute un peu trop rapide à se jeter sur la part des autres. En le foudroyant de son regard sévère, il le ramena vers un coin de la salle, sa table pour ainsi dire attitrée, et le fit asseoir sur un tabouret, appuyant lourdement ses deux mains sur les épaules du garçon sans le quitter des yeux, ni même ciller.

''Ce n'est pas chez nous. Conduis-toi bien.''

Il sentit approcher le jeune Vénitien qui se hâtait de reprendre du service auprès de lui, ce qui n'avait rien d'étonnant. Ce garçon l'aurait suivi jusque dans les catacombes si le lycan l'avait laissé le suivre. Il avait parfois des airs suppliants de chien errant abandonné au gré des rues. Tazio se redressa et lui jeta quelques ordres : ce soir, lui et son ami mangeraient ici. De la viande, surtout, beaucoup de viande, et de l'eau pour changer. Quand on ne connaît pas quelqu'un, on ne le fait pas boire. Cosmo laissa son regard s'attarder une seconde sur l'étrange physionomie du jeune homme qui accompagnait son client préféré.

''Qu'est-ce que tu attends ?'' gronda Tazio, ''file ! Nous avons faim.''

En quelques enjambées, le garçon disparut dans la foule, une légère tristesse peinte sur son doux visage. L'homme aux cheveux roux se rassit auprès de son invité ; il n'avait pas lâché son épaule, méfiant envers ses réflexes. Du regard, il balaya les convives dans la salle, faisant baisser les yeux à ceux qui les dévisageaient toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maelor
Lycan Sauvage
Lycan Sauvage
avatar

Messages : 16


MessageSujet: Re: Les aléas d'une partie de chasse [PV Maelor]   Mer 21 Juil - 10:39

L'assiette débordait de victuailles et une odeur affreusement alléchante s'en échappait, mettant tous les sens du pauvre loup affamé en alerte. Les humains disparurent de son champ de vision, son cerveau se déconnecta et oublia jusqu'à l'énoncé de la situation exacte où il s'était fourré pour ne retenir qu'une chose : manger ! Manger, et vite !

Ses mains se tendirent et au moment où il cru qu'il pourrait enfin bondir sur la nourriture, une poigne sévère le retint et une voix lui ordonna de rester sage. Une voix où se mêlait un grondement particulier qui le ramena aussitôt sur terre.
Le loup comprit l'avertissement, à la différence de l'humain qui continua de regarder l'assiette comme si on y avait planté les portes du paradis, mais tous deux suivirent pourtant la poigne autoritaire qui le ramena dans le fond du bar. Loin de l'assiette.

" Mais j'ai faim ! " grogna Maelor, au cas où ce petit détail aurait échappé à son interlocuteur.

Et comme ce dernier l'emmenait toujours plus loin de l'assiette, il releva la tête dans un geste de défi et gronda plus sourdement :

" Faim ! "

Bien se conduire... Pour un lycan qui avait passé toute sa vie loin de toute civilisation humaine, cette expression ne voulait absolument rien dire. Aprés tout, les humains ne mangeaient pas quand ils avaient faim eux ? Il suivait donc leur logique en cherchant à se nourrir lui aussi... Il ne voyait absolument pas où il dérapait. Ni ce qui lui valait d'être ainsi rabroué comme un chiot mal dégrossi.

Son cerveau toujours obnibulé par la nourriture, ce fut son seul corps qui obéit aux injonctions physiques de son sauveur et qui s'assit docilement là où Tazio l'avait décidé. Pourtant cette douce obéissance ne dura qu'un temps car plus sauvage que jamais, le loup tourna la tête et tenta... de mordre la main qui appuyait sur son épaule et le retenait prisonnier. Celle-ci s'échappa à temps mais il lança un regard noir de colère à son compagnon qui voulait en dire long sur ses conditions de capitulation.

Et quand le petit bonhomme vint chercher leur commande, Maelor reprit en écho d'une voix de plus en plus menaçante :

" Oui, faim !! "

Il ne comprenait absolument pas l'intérêt de préciser à cet individu qu'ils avaient faim, puisqu'ils auraient pu aller se servir à la source eux-même... Les humains étaient d'un compliqué !
Cependant, quelque chose l'incita à rester assis sagement, ou du moins aussi sagement qu'il en était capable. Quelque chose qu'il avait vu dans le regard de son compagnon, une petite lueur d'avertissement...
Il retourna alors son regard vers le lycan et se recroquevillant légèrement sur lui-même, restant voûté comme s'il cherchait soudain à se faire plus petit (ou se tasser sur lui-même pour mieux bondir), il feula :

" Me touche pas.... Enlève ta patte. "


Cette même patte qui était restée sur son épaule pour mieux le retenir. Une patte qui lui imposait une autorité nouvelle qu'il n'appréciait pas vraiment...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tazio Derius
Lycan Chevaleresque
Lycan Chevaleresque
avatar

Messages : 25


MessageSujet: Re: Les aléas d'une partie de chasse [PV Maelor]   Jeu 22 Juil - 13:27

Pauvre garçon, il semblait affamé au plus haut point, et difficile de dire si durant sa captivité on l'avait nourri correctement, ou même nourri tout court. La compassion qu'éprouvait Tazio n'était cependant pas suffisante pour le conduire à une indulgence qui, au final, serait plus désastreuse que sa petite démonstration d'autorité. Il résuma cette idée, car il convenait que le jeune inconnu comprenne pourquoi on le malmenait ainsi, en se penchant vers lui tout en retirant sa main :

''Sans cette patte, tu retournes en cage. Je veux que tu restes libre.''

C'était un paradoxe, mais aisément explicable si le vagabond le réclamait : ils étaient en ville, et la liberté en ville était conditionnée par la capacité à agir avec mesure, non par des bonds débridés dans toutes les directions pouvant sembler intéressantes. Cela dit, quelque chose lui disait que l'heure n'était pas au discours - ni maintenant, ni jamais, car il n'aimait guère parler longtemps, mais surtout pas en cet instant où tout ce qui avait voix au chapitre était le cri de l'estomac.

Cosmo fit très vite, et bientôt le début du repas arriva, assortiment de diverses cochonnailles présentées sur un plateau commun, où Tazio prit le parti de ne pas se servir. De son côté, il pouvait attendre, voire sauter le repas si cela s'avérait nécessaire. Son invité en revanche semblait peu disposé à respecter l'ordre hiérarchique d'accès à la proie. Et c'était entièrement compréhensible. Comme il semblait plus axé sur la part lupine qu'humaine de sa personne, Tazio espérait que cette permission exceptionnelle ne lui donnerait pas de mauvaises habitudes, en lui faisant croire qu'il se soumettait.

''Qu'as-tu mis à la broche ?''

''Poulet, canard et lapin, monsieur.''

''Parfait. Je te remercie ; tu peux nous laisser.''

D'ordinaire il supportait cette jeune ombre furtive postée derrière sa chaise comme les pages dans les salles de banquet qu'il avait fréquentées jadis. Pour l'heure, il n'en voulait pas. C'était dangereux pour lui. Son nouveau compagnon était par trop sauvage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maelor
Lycan Sauvage
Lycan Sauvage
avatar

Messages : 16


MessageSujet: Re: Les aléas d'une partie de chasse [PV Maelor]   Lun 2 Aoû - 12:16

L'argument fit mouche. En un instant, Maelor se calma et son regard se fit moins précis, plongeant dans une vision que lui seul pouvait voir. Depuis sa première rencontre avec des humains, il avait suffisammtn connu les horreurs que ces derniers savaient si bien dispenser pour ne plus jamais avoir envie d'y regoûter.
Et la rage qui s'alluma dans son regard dansa aux côtés d'une soumission teintée d'amertume. Un sentiment que seuls les humains avaient été capables de lui apprendre.

" Je ne veux pas retourner en cage." marmonna-t-il d'une voix grondant de colère.

Ses épaules se voûtèrent et il baissa la tête, retenant et bridant ses instincts de domination. Le lycan qu'il avait rencontré semblait connaître mieux que lui ce monde étrange et malsain, autant lui faire confiance pour l'instant. Et puis, il ne semblait pas être un mauvais bougre : il allait visiblement lui donner de la nourriture, le protégeait contre lui-même et ne semblait rien demander en retour... Non, pour l'instant, il pouvait lui faire confiance. La suite pouvait bien attendre.

Son estomac émit un borborygme impressionnant et il grogna de nouveau, tout en restant calme et discipliné. Il n'avait nulle envie que l'autre le réprimande de nouveau comme un louveteau. Mais il ne lui jeta aucun regard, comme si ses dernières paroles l'avaient vexé, ce qui n'était pas loin d'être le cas à dire vrai. Voilà longtemps que personne ne l'avait ainsi remis à sa place.

Mais toutes ces considérations volèrent en éclat quand le jeune serveur apporta enfin les plateaux de nourriture : l'odeur alléchante de la viande le rendit à moitié fou. Si Tazio avait tenté le moindre geste pour prendre un morceau, nul doute que Maelor ne se serait pas gêné pour le mordre. Il n'aurait même pas réfléchi à son geste, le loup reprenant le dessus en lui. Il connaissait l'ordre hiérarchique, mais il n'était vraiment pas prêt à s'y soumettre en cet instant, d'autant plus que sa précédente soumission n'était que temporaire, et nullement acquise.
Ses crocs mordirent avec appétit dans la chair cuite, et le gémissement de bonheur qui monta dans sa gorge lui attira même quelques regards surpris de leurs plus proches voisins de table.
Peu importe : le loup avait trop faim pour se préoccuper des humains à présent. Et les différentes cochonnailles furent englouties à une vitesse impressionnante, régalant au fur et à mesure le loup et comblant la faim qui le rendait à moitié fou.

Combien de temps cela dura-t-il ? Dix minutes, quinze, vingt ?
Toujours est-il que l'assiette fut bientôt vide, et le loup enfin repu. Il s'était détendu, se montra plus calme bien qu'il reste en permanence sur la défensive, mais quelque chose s'était apaisé en lui, et il releva enfin la tête pour croiser le regard de Tazio.
Sa main essuya maladroitement sa bouche recouverte de sauce, et il grogna :

" Merci. Pour la viande."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tazio Derius
Lycan Chevaleresque
Lycan Chevaleresque
avatar

Messages : 25


MessageSujet: Re: Les aléas d'une partie de chasse [PV Maelor]   Sam 7 Aoû - 11:54

Tazio était partagé entre son attention pour le jeune lycan qui lui faisait face, et un devoir de surveillance - tenir à l'oeil les convives environnants, s'assurer que personne ne s'approchait pour contrôler leurs identités, tenir en respect d'un regard flamboyant ceux qui se poussaient du coude en désignant Maelor, cherchant à se motiver pour aller lui parler, le défier à un concours de boisson ou à une bagarre, bref, l'intégrer dans la communauté des buveurs locaux ; et aussi, faire signe aux propriétaires de l'auberge en cas de besoin, lorsque ceux-ci par exemple jetaient un coup d'oeil à la situation et requéraient une confirmation silencieuse que tout se passait normalement.

Cependant, il perdait peu à peu cette concentration quasi militaire sur le reste de ce qui les entourait. Il regardait avec intérêt le comportement du lycan, et se posait à son sujet toutes sortes de questions auxquelles il ne pouvait évidemment répondre la bouche pleine. Sa conclusion fut qu'il avait été mordu très récemment et ne savait encore aucunement contrôler sa part de loup. Elle l'envahissait, s'exprimait d'une volonté propre, et étouffait sa part humaine. Pour rester en ces lieux, il faudrait qu'il apprenne à la contrôler.

''C'est normal. Si un lycan n'aide pas un autre lycan, personne ne le fera,'' remarqua-t-il avec une ombre de sourire en l'entendant le remercier. Bel effort de sociabilisation ; il appréciait. ''Tu peux manger plus lentement. Tu es en sécurité avec moi. Des plats chauds vont arriver."

Oui... et s'il n'aidait pas ce garçon, peu d'autres lycans le feraient. C'était triste à dire mais il en était ainsi. Un individu si susceptible de trahir leur présence pouvait être une vraie menace pour la meute, et le devenir de la meute passait avant le bien-être de l'individu. Les plus extrémistes auraient eu le réflexe de tout simplement l'éradiquer. Il ne commettait pourtant d'autre crime que de pousser leur nature à son paroxysme, d'être l'un des leurs davantage qu'aucun d'entre eux. Une telle réponse aurait été d'une profonde injustice ; néanmoins, il pouvait la comprendre et ainsi, plus important, la prévoir. Saisi de compassion, Tazio saisit la cruche d'eau et y trempa un mouchoir de tissu qu'il avait sur lui, l'approchant pour essuyer doucement les taches sur le museau de son compagnon. Puis il lui donna son verre.

''Tu devrais boire un peu. Je suppose que l'eau te fera plus de bien que l'alcool..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maelor
Lycan Sauvage
Lycan Sauvage
avatar

Messages : 16


MessageSujet: Re: Les aléas d'une partie de chasse [PV Maelor]   Sam 7 Aoû - 20:58

En sécurité... Cela faisait trop longtemps qu'il avait oublié ce mot. Depuis le massacre de sa meute toute entière pour être exact.
Mais c'était exactement aussi depuis cette période néfaste de sa vie qu'il n'avait pas croisé un seul loup, ou même une créature lui ressemblant. Sa mère avait été la seule lycane qu'il ait jamais croisé, et Tazio n'était que le' deuxième spécimen de son espèce avec qui il liait connaissance.
Autant dire que ce que pouvait bien lui raconter Tazio, il le croirait aveuglèment !
Alors si Tazio lui assurait que les lycans aidaient les lycans, Maelor le croyait et s'extasiait même intérieurement de cette solidarité. Un sentiment qui se rapprochait fort de celui qui liait les mêmes membres d'une meute... Un sentiment qui lui fit chaud au coeur, et qui raviva son sourire endormi.

Aussi sursauta-t-il à peine quand Tazio passa sa serviette mouillée sur son museau, gigotant à peine en sentant la fraîcheur de l'eau. Pour la première fois depuis longtemps, il se sentait bien. Sa méfiance naturelle s'était calmée, offrant ainsi un peu de repos à son esprit tourmenté.
Tazio lui donnait envie de se détendre. De cesser de s'affoler au moindre bruit.

Il attrapa le verre et se mit à laper avec avidité l'eau qu'il contenait tellement bruyamment qu'il attira l'attention des autres clients qui en grimaçèrent de dégoût.

" Hé, il a un problème celui-là ?"
beugla l'un d'eux, que l'étrangeté du nouvel arrivant rendait agressif.

Quelques commentaires désagréables suivirent mais c'est à peine si Maelor y prêta attention : ses yeux se relevèrent sur Tazio alors qu'il posait enfin son verre et il poussa un petit soupir repus.

" Tu me montreras d'autres loups ? J'aimerai... retrouver une meute. J'ai besoin d'une meute. Tu comprends ? "

Maintenant qu'il était tombé sur Tazio, l'envie de briser cette solitude pesante qu'il détestait tant le titillait. Si d'autres lycans étaient prêts à l'accueillir, même au plus bas de la hiérarchie de groupe, il serait au comble du bonheur !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tazio Derius
Lycan Chevaleresque
Lycan Chevaleresque
avatar

Messages : 25


MessageSujet: Re: Les aléas d'une partie de chasse [PV Maelor]   Lun 9 Aoû - 13:18

Difficile de promettre, quelque désir que l'on puisse en avoir, lorsque l'issue est si incertaine et dépend de tant de facteurs. S'il avait été chef de meute, Tazio aurait promis. Dans son cas, il ne pouvait qu'espérer. Moretti sous ses crocs et ses attitudes barbares n'était pas un mauvais bougre, il se laisserait sans doute convaincre s'il n'était pas spontanément convaincu. Mais la meute avait son mot à dire, et certains grinceraient des dents. Tazio avait juré fidélité ; il devrait se plier à leur décision. Il soupira, tenta un sourire, et allait répondre lorsque les apostrophes de la tablée voisine attirèrent son attention.

''Ne bouge pas.''

A nouveau, il posa la main sur son épaule, un simple contact pour lui rappeler la prudence élémentaire. Dans le même mouvement il se leva, emportant tranquillement son verre. La queue de cheval sur sa nuque dessina un arc flamboyant, de mauvais augure ; la seconde suivante, ses poings venaient se poser lourdement sur la table de leurs voisins bruyants, que son regard doré transperçait l'un après l'autre.

''Oui, il a deux problèmes. Mais je vais les résoudre, ne vous en faites pas.''

Un premier fâcheux entama une grimace narquoise ; Tazio sembla avoir une idée. Son regard avait étincelé si vivement que le bonhomme se rencogna dans son siège en maugréant d'un air mal assuré. Deux autres se jetèrent un regard entendu et mauvais : les choses allaient dégénérer. Ils y étaient préparés, d'autant qu'il s'agissait de désoeuvrés que Tazio avait déjà dû repousser alors qu'ils dérangeaient les forains. Ils n'avaient rien à faire de mieux de leur soirée.

''Il a été fait prisonnier par des barbaresques dans votre genre. Il est comme un naufragé. Bientôt, cela ira mieux.''

Une main, sous la table, alla se poser sur le manche d'un poignard. Tazio ne pouvait le voir, mais il l'entendait. On ne jouait pas à cela avec un lycan qui vit ses journées près de lanceurs de couteaux. Rapide comme l'éclair, il fit voler le verre qu'il tenait à la main, aveuglant l'homme qui releva machinalement ses mains pour protéger son visage ; l'une d'elle tenait le poignard.

''Et son second problème, c'est votre présence. Très bientôt, cela ira mieux. Cosmo ? Cet homme m'a menacé avec une arme. Cela est interdit dans cet établissement, je crois.''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maelor
Lycan Sauvage
Lycan Sauvage
avatar

Messages : 16


MessageSujet: Re: Les aléas d'une partie de chasse [PV Maelor]   Mer 18 Aoû - 20:26

Maelor n'avait absolument pas fait attention aux autres clients de la taverne, bien trop préoccupé par la présence de Tazio à ses côtés. Cela faisait tellement longtemps qu'il n'avait pas croisé un autre loup qu'il s'en trouvait rassuré et étrangement plus serein, même si cela ne devait pas durer.

Ce ne fut que lorsque Tazio se leva pour aller calmer ces idiots d'humains que Maelor eut une drôle de réaction... Une sorte d'instinct désagréable lui hurla soudainement de se méfier de ce loup, sans qu'il en comprenne vraiment la raison. Un instinct qui agit comme un électrochoc au moment où le lycan s'y attendait le moins, et comme hypnotisé, il suivit des yeux la queue de cheval de Tazio qui oscillait dans son dos.
Quelque chose le gênait. Quelque chose sur lequel il n'arrivait pas à mettre le doigt et qui l'agaçait prodigieusement.

Pourtant, depuis le début, Tazio se comportait comme un parfait hôte avec lui, l'accueillant à sa manière dans Venise et lui offrant un repas digne d'un roi aux yeux d'un affamé tel que lui. Et quelques minutes plus tôt, Maelor aurait juré que Tazio ne représentait aucun danger.
Insidieusement cependant, un sentiment étrange était né dans sa poitrine, qui enfla au fur et à mesure que Tazio remettait à leur place les huamins désagréables à la langue trop bien pendue et au courage absent.

Il le vit chasser adroitement les hommes de la taverne, en jouant au plus fin, et reconnut qu'en matière de ruse, ce lycan-là se défendait aussi bien qu'un renard. Pourtant, l'impression confuse qui était née en lui refusa de disparaître, et ce fut avec un grognement perturbé qu'il accueillit de nouveau Tazio à ses côtés. A tel point qu'il se releva précipitamment et fit mine de s'éloigner vers la sortie, peut-être un peu trop précipitamment à la suite des humains qui venait de sortir.

" Faut... faut que je sorte."

Il n'était pas malade mais la méfiance qui venait de naître en lui l'empoisonnait tout aussi sûrement qu'un met avarié : pour un lycan qui venait de passer plusieurs semaines enfermé dans des cages humaines et qui connaissait trop bien la cruauté extérieure, il avait tendance désormais à percevoir la méfiance comme un signal d'alarme et cela le faisait réagir au quart de tour.

" Faut que je voie d'autres loups, tu comprends ? Vite..."


Lui-même ne comprenait pas vraiment ce qu'il lui arrivait, et peut-être que cette impression diffuse s'estomperait au contact d'une meute lycane... Mais Tazio était la seule solution qu'il connaissait pour y accéder, et cela seul le retenait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tazio Derius
Lycan Chevaleresque
Lycan Chevaleresque
avatar

Messages : 25


MessageSujet: Re: Les aléas d'une partie de chasse [PV Maelor]   Ven 20 Aoû - 22:42

Tazio savourait son triomphe, pourtant aisé face à des personnages si peu subtils, lorsque soudain son invité manifesta le désir d'écourter leur séjour. Fronçant un sourcil sous l'effet de la perplexité, il le rattrapa rapidement et posa la main sur son épaule, exerçant de nouveau une légère pression. Il lui semblait important d'établir un langage corporel avec ce garçon somme toutes assez primaire. D'une voix basse, rassurante, il lui chuchota :

''Chut... calme-toi. On va y aller. Je dois payer, attends-moi dehors.''


Il fit lui-même un pas sur le seuil, pour s'assurer que les mauvais plaisants avaient bien déguerpi. Il revint ensuite à l'intérieur, où son cher petit Cosmo apportait le restant des plats commandés. Il lui fit signe de rapidement envelopper cela dans des linges, et emporta le paquet pour plus tard ; la viande, grillée, se conserverait jusqu'au lendemain. Mieux vaudrait sans doute nourrir le nouveau venu sur ses propres deniers qu'aux dépens des réserves de la meute, jusqu'à la prochaine chasse commune du moins, où il pourrait faire ses preuves.

''Tu as retrouvé tes forces ? Essaie de reprendre ta forme de loup. Nous irons plus vite ainsi.''

En réalité, c'était surtout pour le rassurer. Lui-même s'était transformé sitôt à l'ombre de la bâtisse, après avoir fait un paquet de ses propres vêtements, noués autour du paquet de nourriture. Il souleva tout cela dans sa gueule par un coin de tissu, jeta un coup d'oeil au jeune albino auprès de lui, et attendit qu'il suive le mouvement pour lui indiquer la marche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maelor
Lycan Sauvage
Lycan Sauvage
avatar

Messages : 16


MessageSujet: Re: Les aléas d'une partie de chasse [PV Maelor]   Sam 21 Aoû - 20:02

Maelor grogna une nouvelle fois en sentant la poigne énergique de Tazio sur son épaule, mais ne broncha pas. Aussi alarmant soit ce maudit instinct qui lui faisait faire n'importe quoi, il ne comptait pas mettre dans l'embarras ce lycan qui l'avait jusque là vaidé avec beaucoup de gentillesse.

Il s'aventura dehors, laissa l'autre vérifier que les intrus s'étaient éloigné (Maelor nota avec surprise qu'il ne semblait pas se fier suffisamment à son flair pour en être sûr), et attendit... presque sagement. Presque, parce que le doute qui s'était insinué en lui ne le laissait pas tranquille. C'était comme si le danger était tout proche, alors même qu'en compagnie de Tazio, il était sans doute davantage en sécurité qu'il ne l'avait été depuis son arrivée à Venise !

Heureusement il n'eut pas longtemps à attendre, et il toisa le lycan qui reprenait déjà forme animale et lui enjoignait d'en faire de même. Maladroitement, il enleva ses frusques déchirées et sales pour les mettre de côté comme Tazio lui-même venait de le faire, et reprit enfin la forme qu'il affectionnait par-dessus tout. Ses bras se raccourcirent, sa peau mua en une douce fourrure d'un gris presque blanc, et son corps tout entier redevint loup.
Tout à sa joie de se retrouver enfin dans ses pattes, Maelor s'ébroua vivement en jappant comme un jeune chiot, suffisamment bas pour ne pas attirer l'attention de passants curieux, mais suffisamment fort pour trahir son bonheur.
Ses forces semblaient être revenues, et son estomac désormais plein semblait lui avoir remonté le moral. C'est tout juste s'il n'oublia pas les doutes qui l'avaient poussé à sortir de l'auberge et qui se rappelèrent rapidement à sa mémoire.

Sur ses quatre pattes, il fit enfin face à Tazio et grogna comme pour lui montrer qu'il était prêt à le suivre.

" Tu m'emmènes vers des loups ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tazio Derius
Lycan Chevaleresque
Lycan Chevaleresque
avatar

Messages : 25


MessageSujet: Re: Les aléas d'une partie de chasse [PV Maelor]   Dim 22 Aoû - 11:25

Amusé, Tazio songea que c'était peut-être de conserver sa forme humaine trop longtemps qui l'avait ainsi déstabilisé : son jeune ami peinait visiblement à contrôler ses instincts. On lui conseillerait sans doute de demeurer sous cette forme. Dans un sens, les choses étaient plus simples ainsi, plus directes, quoique le code en soit subtil. Tazio lui donna un léger coup de tête affectueux puis mit le cap sur les quartiers où s'ouvraient les bouches d'ombre qui menaient aux catacombes, vérifiant à l'oreille que son compagnon le suivait. Il fallait faire vite pour ne pas être observés. Il avait l'air d'un énorme chien rapportant un paquet à son maître. Quant au jeune loup blanc, ses manières approximatives en faisaient un cabot abandonné relativement convaincant pour tout citadin n'ayant jamais rencontré de loup. Tazio l'observait du coin de l'oeil : il lui rappelait quelque chose. Mais même aux chasses de son ancien maître, il était certain de n'avoir jamais côtoyé un chien de si pauvre apparence. Les aristocrates choisissaient mieux leurs meutes, et la discipline était absolue au château. Il était bien placé pour le savoir ; il avait une relation très personnelle avec l'homme qui menait les meutes de chasse.

Il se laissait emporter par ses souvenirs, et peu à peu il se prit à songer que si vraiment ce jeune loup ressemblait à quelque chose, c'était au loup sauvage qui l'avait attaqué et contaminé. S'il était arrivé par les terres et non par bateau, enfermé en cage par des voyageurs étrangers, Tazio se serait sérieusement posé la question. Malheureusement, lors de cette fatale rencontre, il était encore entièrement humain et ne disposait pas de ses sens exacerbés, qui lui auraient permis de se faire une idée plus précise de son agresseur, et de le reconnaître à coup sûr au premier contact. Mais il se rassura en songeant que le loup lui aussi l'aurait reconnu dans ce cas, plus facilement sans doute. Il chassa ces souvenirs en se concentrant sur leur itinéraire. C'était ridicule. Ce pauvre vagabond n'était pas une menace - et même s'il recroisait un jour le loup qui l'avait mordu, il y avait fort à parier qu'il serait cette fois en mesure de le faire souffrir de belle façon, de son côté.

''Tu dois sentir l'odeur de la meute à présent. Nous sommes sur son territoire. Celui qui est passé ici il y a quelques minutes, c'est notre chef. Si nous le croisons, je te conseille de ramper.''

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maelor
Lycan Sauvage
Lycan Sauvage
avatar

Messages : 16


MessageSujet: Re: Les aléas d'une partie de chasse [PV Maelor]   Jeu 26 Aoû - 12:45

Suite --> http://venisesombre.forumactif.org/salle-commune-f42/un-nouveau-venu-t122.htm#2587
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les aléas d'une partie de chasse [PV Maelor]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les aléas d'une partie de chasse [PV Maelor]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Venise la Magnifique :: Les Quais-