Bienvenue Invité
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Duc vs Chat: First Round [PV Ernesto]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alessio Borgia
Duc de Borgia
Semeur de Chaos
Duc de BorgiaSemeur de Chaos
avatar

Messages : 68


MessageSujet: Duc vs Chat: First Round [PV Ernesto]   Mar 14 Sep - 21:24

Tac… Tac… Tac…

Silence…

Tac. Tac. Tac. Tac. Tac. Tac. Tac.

Exaspération. Tension.
Un calme troublé par un tapotement incessant d’ongles parfaitement manucurés sur une table en bois laqué. Signe d’un agacement bien trop présent.

Une pièce. Deux hommes.
Antithèses.

Et une atmosphère de plomb. Oppressante. Etouffante. Electrique.
Et un salon insolemment luxueux, témoin d’une guerre silencieuse. Yeux dans les yeux.

Deux hommes. Deux parfaits opposés et pourtant si semblables.
Un grand brun au regard rougeoyant, transpirant le Mal par tous les pores de sa peau. Un brun au sourire en coin absolument insupportable. Détestable.
Un autre aux cheveux de Lune, élancé et assis dans un fauteuil tout à fait confortable. Aux yeux d’argent et aux ongles frappant en cadence l’innocente table qui n’avait rien demandé. Exhalant la puissance et…Autre chose. Glacial.

La bataille faisait rage. Chacun tentant de prendre le dessus sur l’autre.
Un rictus narquois contre des lèvres plissées de colère. Des rubis insolents contre des diamants meurtriers. Promesse de longues heures de souffrance.

Tac. Tac. Tac. Tac.

La tension sembla monter encore d’un cran quand l’homme assis soupira sans pouvoir cacher son irritation. Il fusilla du regard son homologue masculin et serra les dents. Ignoble bête.
Un jour, le Chat finirait en descente de lit et ses organes serviraient pour ses potions. Parole de Duc.

Décidant de briser le silence imposé par leur petit duel de regards noirs, au demeurant tout à fait ridicule, le noble prit la parole. Susurrant d’un ton venimeux. Langue de serpent.


_Je ne m’attendais certes pas à ce que tu ne puisses pas comprendre un simple mot, Ernesto…’Non’. Trois petites lettres. Est-ce trop pour ton esprit pernicieux ?


Pernicieux. Un mot. Dix lettres. Cinq voyelles et cinq consonnes en représentation parfaite de l’horrible chose à allure d’homme qui se tenait en face de lui. Son enfer personnel.

Tac. Tac. Tac. Tac.

Un désaccord qui avait semé le trouble entre eux, comme souvent. N’importe quelle excuse était bonne pour se sauter à la gorge, même la plus futile. Et un manque de communication certain n’arrangeait rien.
Oui ou non. Pour ou contre. Tuer ou ne pas tuer le prince Mefisto dans l’heure. Quelle famille utiliser pour atteindre le sommet. Des ‘mais’, des ‘certainement pas’ et autres réfutations sans plus de sens que les précédentes. Autant de débats houleux sans queue ni tête, plus ou moins compréhensibles. Surtout moins que plus. A part pour eux.

Parce qu’ils se connaissaient bien. Trop bien même. Ils se testaient, se jaugeaient… S’évaluaient. Comme deux adversaires de longue date. Farouches et redoutables, n’hésitant pas une seule seconde à utiliser les faiblesses de l’autre.

Une pièce. Deux hommes.
Un brun au regard rougeoyant et un homme aux cheveux de Lune.
Deux Antithèses reliées par une même cause…le Mal.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ernesto Seghi
Conseiller secret du Duc de Borgia Ennemi de Venise
Conseiller secret du Duc de Borgia Ennemi de Venise
avatar

Messages : 20


MessageSujet: Re: Duc vs Chat: First Round [PV Ernesto]   Ven 17 Sep - 0:27

Interminable.
Un duel de volonté, d’esprit. Des mains invisibles déplaçant des pions en silence, avec une lenteur calculée, certaine. Un échiquier de l’âme. Blanc contre Noir. Duc contre Moi. Inévitablement, il perdra.

Yeux dans les yeux. Son jeu. Une passion pour lui, une frustration pour l’autre. Un combat sans merci. Qui détournera le regard ?

Son sourire insolent provoquant à lui seul des ravages chez le Duc, le noble félin continua de le regarder avec intensité. Une noire intensité, violente. Ernesto et sa forte assurance, nonchalamment assis sur le rebord d’un fauteuil, juste en face du bureau.

Leur discorde commune, presque banale, avait tellement déviée qu’il était surprenant qu’ils y soient encore. Presque surprenant. Pourquoi laisserait-il passer cette chance de jouer avec lui ? Il était son conseiller après tout. Il se devait de lui fournir ses… humbles conseils. Si tant est qu’on puisse les nommer ainsi, sachant qu’ils n’étaient jamais que des contradictions. À croire qu’ils ne pouvaient être d’accord sur la même chose. Ou que c’était ainsi que le Chat manipulait son Duc.

Et le combat recommença, encore. Le silence brisé par Alessio, Ernesto posa un bras sur le dossier de son fauteuil, amusé par cette vaine tentative. Futile.

"Un mot d’une simplicité vulgaire, signe que ton esprit a reçu le coup de grâce. J’espérais une réplique plus… intelligente. Plus digne de ton rang. Enfin, je suppose que j’ai mis la barre trop haute pour toi aujourd’hui. Tu en es même venu à oublier que je ne suis pas en train de te demander ta permission."

Jamais il ne serait son serviteur, jamais il ne se contenterait d’obéir à ses ordres comme un laquais. Il agirait avec ou sans lui. Il tuerait quand il le souhaiterait. Néanmoins, ils n’étaient point en train de discuter de la mort prochaine du prince de la ville. Non, ici, ils parlaient de corruption, de risque. Risque que voulait prendre Ernesto. D’expérience, le félin savait que rien ne bougerait sans se mettre en danger. Le Duc le savait sûrement aussi, vivant avec ce Chat depuis un moment déjà, mais il semblait ne pas comprendre toute la portée de ce débat, de ce qu’ils devaient faire maintenant. Tout de suite. Et pas dans trois mois. Pas lorsque les Lycans seraient devenus totalement incontrôlables, ingérables. Retarder un seul projet et c’était tout le plan, le but final, qui serait contrecarré. Était-ce si difficile à saisir ?

"Laisser tes rêves se faire ainsi dévorer par ta petite peur d’enfant…" fit-il d’un air faussement triste.

Un air qui changea immédiatement après, le félin recommençant à sourire. Avec défi. Arrogance. Et son regard rougeoyant qui le ne quittait pas… pétillant de moquerie.
Ernesto, énerver le Duc ? Jamais. Hehe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alessio Borgia
Duc de Borgia
Semeur de Chaos
Duc de BorgiaSemeur de Chaos
avatar

Messages : 68


MessageSujet: Re: Duc vs Chat: First Round [PV Ernesto]   Ven 29 Oct - 22:59

Une image qui danse, virevolte devant des yeux coléreux. Mirage d’un esprit dérangé et dépité face à tant d’insolence.
Un chat noir pendu par la queue.
Un chat noir mouillé qu’on noyait consciencieusement dans un baquet d’eau froide.

Hm…
C’était tentant.
Très tentant.
Trop tentant malheureusement.

Car de toute façon, la Bête était sous sa forme humaine. Difficilement noyable. Et toujours utile à ses projets, à son grand regret. Cependant, lui arracher la langue pouvait être une solution non létale et très douloureuse. A méditer.

Des élucubrations silencieuses qui déchargeaient un certain Duc de sa colère.

Il ne fallait pas rentrer dans le jeu du Chat, non. Ernesto ne trouvait d’intérêt que dans deux choses : manipuler son monde et l’importuner. Apparemment, il trouvait qu’Alessio faisait un très bon divertissement. Autant pour lui, le démon n’était pas né de la dernière pluie. Loin de là.

Inspire…
Expire…
Inspiiiire…
Expiiiire …


Visage de marbre. Des ongles qui cessent de tourmenter un bureau innocent. Des yeux qui se plissent de colère. Autant de petits signes qui trahissaient son énervement. Son irritation palpable qui semblait tant ravir le Chat.

Autant pour la Bête, le Duc n’était pas né de la dernière pluie…Autant pour le Duc, se laisser insulter sans répliquer n’était pas du tout son style.

Duc : 0
Chat : 1
Le Minou mène à la grande contrariété de l’Aristo. Mais qui va sortir vainqueur de cette rencontre ?

_Penses-tu, je ne vais pas gaspiller ma salive pour un simple sac à puces pouilleux. D’autant plus que je doute que tu puisses comprendre un vocabulaire plus recherché…Quant à ma permission…Evidemment, tu ne me la demandes pas. Tu ne fais qu’exprimer ton avis…Car tu es mon Conseiller, et qu’au final, Je prends les décisions…n’est-ce pas ?

Duc vs Chat
1 point partout, balle au centre.

Alessio n’était pas un imbécile contrairement à ce que pouvait penser Ernesto. Peut-être un peu…vif…quand il s’agissait de répondre à son ignoble greffier, mais pas stupide. L’enjeu de cette énième dispute était clair : ils luttaient contre le Temps.
Venise n’était pas encore à feu et à sang, mais cela ne saurait tarder. Les disparitions étaient de plus en plus nombreuses, les Lycans s’agitaient dans l’ombre et les Démons multipliaient les descentes dans les bas fonds pour les éliminer. Donc oui, il pouvait éventuellement comprendre les craintes d’Ernesto concernant leur but, mais non ce n’était pas une raison pour agir avec précipitation et oublier toute prudence.

1, 2, 3
J’attends et je prévois
4, 5 ,6
Un complot je tisse
7, 8, 9
Mes ennemis je bluffe
10, 11, 12
Pour les mettre dans la bouse



Bref.


_Tu conspires depuis…quoi…quelques milliers d’années ? Tu devrais faire attention à ce que ta frustration ne te fasse pas commettre d’erreurs. Venise ressemble à un immense nid d’abeilles et je ne suis pas sûr que mettre un coup de pied dans la ruche soit une bonne idée, vois-tu. Rien à voir donc avec ma…comment dis-tu ?... ‘peur’ d’enfant.

Des lèvres qui s’étirent en un sourire narquois. Une intense satisfaction d’avoir pu clouer le bec à la Bête, au moins temporairement. Jusqu’à la prochaine pique.

1, 2, 3


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Duc vs Chat: First Round [PV Ernesto]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Duc vs Chat: First Round [PV Ernesto]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Venise la Magnifique :: Salon du Duc de Borgia-