Bienvenue Invité
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rencontre: amitié, futur allié ou futur ennemi?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Saki Yuriku
Arme secrète des humains
Arme secrète des humains
avatar

Messages : 39


MessageSujet: Rencontre: amitié, futur allié ou futur ennemi?   Mar 15 Fév - 3:19

Ce n’était qu’en quelques heures, trois à peine que Saki dû choisir d’aller en bateau ou à pied. D’aller où? Nul ne le sait, son cheminement devait continuer, et il décida de suivre celui-ci. Il s’assit, au coté d’un magnifique Sakura, et ferma les yeux, écoutant son instinct. Eau. C’est le premier mot qui lui vint en tête. « Alors je prendrais la voie de l’eau. » Dit Saki, en se levant. Il décida de prendre un bateau, et vu qu’il connaissait un peu le capitaine, celui-ci ne demandait qu’une chose en retour pour le trajet :

-Veuillez s’il vous plaît montrer quelques-unes unes de vos fameuses techniques a mon petit garçon de 8 ans! Avait-il demandé.


Saki ne put refuser, étant samouraï, cela était un devoir de montrer au plus jeune la base, bien que celui-ci ne l’apprenne pas comme lui. Moins rude. Alors le marché fut conclu, il inclina son torse, signe de respect et le capitaine fit de même. Il dit que la destination était Venise, que se serait un très long trajet. Et plus voilà, les leçons commençaient, tout au long de ce trajet.

Équipé bien sur, d’un Bokken, bâton en bois façonné en katana pour les simples combats, pratiques de Kendo et d’un Shinai, qui est dans le même principe, sauf que l’on peut attaquer le corps sans dommage. Le jeune, écoutait attentivement, suivant les conseils, et bien vite, il devint un très bon élève, et son grand-père était fier de lui. Le trajet fut moins long grâce à ses entraînements, et le jeune en était gratifié, il en restera marqué à jamais! Annonçant après quelques semaines sur la mer, la destination approchait, et Saki savait qu’il ne pourrait pas emporter ses armes d’entraînements, il devra en fabriqué. Alors un jour, proche de la fin du trajet, Saki appela le jeune garçon sur le pont, et lui fit cadeau de ses deux armes.


-Bats-toi pour ta vie, non celle des autres, ne laisse pas les sentiments telle la colère ou la vengeance de dictée sa loi, car toi seul peut l’établir, ne l’oublie jamais petit… Dit Saki, avant de finalement voir les quais de Venise.

Il reçut une carte de l’endroit, un adieu de la part du petit garçon et finalement, le pont baissa, laissant Saki descendre, s’incliné une dernière fois et dire adieu au dernier port qui l’attachait à sa culture… Heureusement, l’enseignement des langues avaient été un peu le sujet de Saki, autrement, il n’aurait pu communiquer. Et, le capitaine lui avait donné quelques leçons. Il mit pied sur terre, et regarda autour de lui…Tout était très différent. Mais il ne semblait pas être le seul à ne pas être à sa place, car un jeune homme ne put échapper au regard du samouraï. Il se dit qu’il pourrait peut-être l’aider avec sa carte. Le sens du devoir l’appelait. Même s’il sentait que cette personne n’était pas comme les autres, écoutant son instinct, qui lui disait d’y aller pareille.

-Bonjour, puis-je vous aider? Demanda Saki, avec un accent tout de même distinct.

Cette personne semblait jeune, semblait à peine a un jeune papillon ayant achevé l’état de chenille te de cocon. Bien sur, il ne faut jamais se fier aux apparences, mais à l’instinct du samouraï, qui était bien aiguisé, il savait pertinemment que celui-ci semblait jeune, mais qu’il ne l’était pas. C’est pour cela que son instinct semblait être à l’envers… Peut-être que ce jeune n’était pas un humain? Qui sait?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyziera Akuma
Démon de Sang Noble
avatar

Messages : 34

Âge : 25

MessageSujet: Re: Rencontre: amitié, futur allié ou futur ennemi?   Mar 15 Fév - 17:12

Lyziera s'était rendu très tôt dans la ville, il avait quitté son hôtel après s'être reposer pendant quelques heures, le voyage jusqu'à Venise avait été long. Il était sortit, armé d'un sac en bandoulière dans lequel il avait rapidement jeté un morceau de pain, un livre censé décrire la ville dans ces moindres détails.
Il avait gardé en main, un crayon et un carnet maintenu fermé par un lacet de cuir usé.
Il avait parcourut la ville, observant ces monuments qu'il avait vu en toile ou dans des livres, les esquissant tant bien que mal dans son carnet, notant quelques commentaires. Il avait arpenté les lieux bien connu des démons et de leurs histoires. Il avait la ferme intention de comprendre le conflit entre Lycans et Démons.

Alors, qu'il avait décidé de se rendre au célèbre pont des soupirs, il se retrouvait sur les quais,et pour ainsi dire, un peu perdu.Mais une voix retentit. Il lui fallut quelques secondes pour comprendre. Il connaissait la langue, mais l'accent lui était étrangé, sans compté le temps qu'il fallut au jeune homme pour le traduire en allemand. Il sourit au jeune homme, l'observant avec intérêt. Il lui paraissait étrange. Bien que sa première rencontre à Venise fusse tout aussi étrange. La ville rassemblait vraiment des curiosités de partout.
Il ferma son petit carnet, y insérant le crayon en marque page. Et souriant entama la conversation:

-" Bonjour, .. Hum, oui, je suis arrivé au Matin dans la ville, et ... Je crois ne pas être tout à fait au bonne endroit. je cherche ... attendez"

Tout en parlant, avec un fort accent Allemand malgré lui, il fouillait dans son sac à la recherche du livre décrivant Venise. Il avait complètement oublié comment se nommait le monument, il aurait beau le dire en allemand, il doutait que le jeune homme le comprenne. mettant la main sur le livre, il le tira de son sac dans mouvement ample, laissant apparaître la garde d'une épée sur son coté gauche, auparavant caché par le manteau ample.
Parcourant rapidement les feuilles, il reprit l'air satisfait, ramenant ses cheveux noués avec un noeud en arrière.

-" Voilà, le pont des soupirs... "

Il regardait à nouveau le jeune homme, s'il voulait se forger son opinion sur ce qui se passe en ville, il devait se faire un maximum de contact. aussi, même si c'était contre ces principes, il se permit de le questionner, directement après avoir nommé le monument.

-" je suis désolé de poser cette question, mais vous ne semblez pas d'ici, d'où venez vous donc? "

Il regardait son interlocuteur droit dans les yeux, sans doute venait il des contrées d'Orient vu son teint. Mais, il ne connaissait pas grand chose sur ces contrées, peut-être pourrait il l'éclairer.
dans sa tête des millions de questions se bousculait, il n'avait jamais rencontré qu'un Perse, une fois, avec qui il avait discuté des heures durant des moeurs de son pays. Mais, il n'appartenait pas aux même région, le faciès du jeune homme ne correspondait pas à celui du Perse.
Lyziera se demandait d'où pouvait il venir, et que faisait il ici? était ce un démon? un lycan? Un simple humain? que savait il de ce qui se passait ici? Y avait il un signe qui permettait à ces clans de se reconnaître en eux?
Il avait gardé expressément le sceau de la famille, plus où moins connues en Allemagne. Mais sans doute moins à Venise, en encore moins en Orient. Peut-être plus des démonologues, et encore.
Il voulait partir en réflexion interne quand il rajouta rapidement.

-" Oh, je suis confus, je ne me suis pas présenté, je me nomme Wolfgang, mais vous pouvez m’appeler Lyziera"

Il savait que personne ne pourrait comprendre le rapport entre son nom et son prénom, mais c'était comme ça. Lyziera étant plus proche de sa vraie nature, que Wolgang, qui était un prénom parfaitement arbitraire, qu'on lui avait donné à la naissance. N'était il pas plus Lyziera, que Wolfgang?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://carnetdelexorciste.fantastique.tv/
Saki Yuriku
Arme secrète des humains
Arme secrète des humains
avatar

Messages : 39


MessageSujet: Re: Rencontre: amitié, futur allié ou futur ennemi?   Mer 16 Fév - 1:22

Saki n’avait pas prit le temps de bien regarder cette personne qui semblait un peu perdu. Le samouraï ne pouvait pas le comparer au autre de Venise, mais il était sur d’une chose, il n’était point du Japon. Alors ils avaient déjà là un bon point en commun, les deux ne venaient pas de Venise, mais chacun semblait avoir des informations différentes. Ce carnet semblait contenir des informations, et Saki lui, avait une carte. D’ailleurs, il souleva un peu son Kimono pour révéler la carte, qu’il prit. On put facilement voir son Katana et la plus petite arme, son honorable Wakizachi, qui était plus court et plus utile pour les combats rapprochés. Bien sur, il portait son tanto, autre arme traditionnelle, servant aussi au suicide, mais cela, il la gardait derrière son dos.

-En effet, je viens du Japon ! Et vous, vous êtes d’ici? Demanda poliment Saki, n’étant guère étonné qu’on remarque qu’il n’était point d’ici. On m’a donné le nom de Saki Yuriku, mais appeler moi Saki… Dit-il en inclinant son torse.


Il savait que les coutumes n’étaient pas les mêmes, mais il jugea prudent de tout de même donner respect à sa manière. Il était conscient que Lyziera ne ferait probablement pas de même, et il le comprenait. Le pont des soupirs… Saki déroula la carte, la montrant aussi à Lyziera, et chercha des yeux le pont des soupirs. Il finit par comprendre l’écriture, propre au capitaine, avec les vrais nom de Venise et écrit entre parenthèses en japonais… Décidément, ce capitaine avait tout prévu! Il finit par trouver l’endroit et la pointa du doigt.


-Ce n’est pas bien loin… Déclara Saki, intriguer par le nom de ce pont. Ce nom… Semble en dire beaucoup sur le passé de ce pont… Dit Saki, reliant des croyances de son pays.

Dans celui-ci, on donnait souvent des noms aux objets, et ils donnaient aussi des noms clairs, qui indiquaient clairement le rapport avec l’endroit. Un exemple, un temple dont tout les gens devienne fou en ayant vécu dedans, ils la nommeraient « Le temple de la folie ». Alors il dut y avoir beaucoup de soupirs sur ce pont… Du moins, le samouraï finit par le déduire. Une autre question vint alors aboutir dans sa tête, pourquoi cet homme voulait-il aller là-bas? Bref, Saki entendit tout à coup beaucoup de bruit. Peut-être était-ce comme cela tout le temps, mais il n’y était pas habitué, et c’est pourquoi il mit tranquillement sa main sur le haut du manche de son Katana, à l’écoute.

Il finit par regarder ce qui se passait, son instinct lui dit que quelque chose n’allait pas. Effectivement, son balayage visuel minutieux révéla une pseudo bagarre. Ayant la valeur de la loi, il vit bien qu’il y en ait un qui était bien plus fort que l’autre, qui semblait sans défense. Et là, comme si ce n’était pas assez, du feu apparut de la paume de main de l’homme agresseur. Le réflexe fut instantané, Saki laissa la carte au jeune homme, fit signe une minute avec son doigt, et courut vers la scène, à quelque pas à peine, dégainant son Katana. Sans même réfléchir, l’homme, qui envoya quelque flamme sur Saki, qui les esquiva. Habilement, il enfonça son katana une seule fois dans le torse de son adversaire, et fit une coupe diagonale qui passa du milieu du torse jusqu’au milieu de la clavicule droite. Une seule goutte de sang se déposa sur la joue du samouraï, qui l’essuya, aida la dame à ce relever… Il semblait y avoir eu d’autres complices, mais ceux-ci partirent aussi vite que leur ombre, semblant juré vengeance avec leurs poings.


Saki prit un linge, essuya son Katana, le rangea et revint vers le jeune homme. Il s’excusa de cette interférence et adressa un bas sourire, signe que tout allait bien. Malgré cela, l’homme qui avait été l’adversaire de Saki, avait fait apparaître du feu de ses mains? Quel humain avait un tel atout? Saki, ayant été et étant l’arme secrète des humains, n’avait pas un tel pouvoir! Peut-être n’était-il pas humain? Probablement. Un shinigami? Ces dieux de la mort ou bien des Onis? Une chose était sur, l’instinct du samouraï lui disait que son précédent adversaire n’était pas un humain… Étant quelque peu surpris des flammes qui avaient apparues, il posa son regard sur Lyziera.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyziera Akuma
Démon de Sang Noble
avatar

Messages : 34

Âge : 25

MessageSujet: Re: Rencontre: amitié, futur allié ou futur ennemi?   Mer 16 Fév - 18:15

Lyziera écoutait le jeune homme avec attention. Le japon... Il réfélchit mentalement, il se souvenait de ces cours de cartographie donné par un vieux capitaine de flotte retraité et cartographe à ces heures perdues. C'était une des matières les plus ennuyeuses qu'il avait connu, mais le japon, il se souvenait d'un île en forme de croissant. Très loin à l'est. Il ne connaissait pas grand chose à ce pays, et lorsque le jeune Saki s'inclina, Lyziera eut le réflexe de regarder à terre, cherchant après un objet qui serait tombé. Le japonais se redressa, et Lyziera comprit qu'il s'agissait d'une salutation, ou quelque chose comme cela.
étonné de cette coutume, il hocha la tête rapidement, comme pour s'excuser de ne pas avoir compris. remettant ses cheveux, que la saison imposait blancs, en place.
Il répondit avec amabilité:

-" Non, je ne suis pas vraiment d'ici... Je viens de l'empire Germanique, voisin de l'empire Austro-Hongrois."

Il désigna de la main le Nord. le jeune homme déballa une carte, Il s'approcha pour observer. Il y avait de drôle de logographe annoté aux cotés des noms. Ce devait être les célébres lettres d'Orient, dont il avait une fois vu l'écriture sur le coté d'une reproduction de toile. Mais, il lui avait fallu quelques explications pour comprendre que cela ne faisait pas partie du dessin... Mais, qu'il s'agissait d'écriture.
Alors, que le Japonais s'intriguait du nom du pont, lyziera ouvrit son livre, s'il n'offrait pas une carte, il offrait bien l'histoire du pont. Il montrait la page à Saki, et ne sachant pas s'il pouvait lire son alphabet, il résuma briévement.

-" en fait, ce pont relie les prisons aux salles aux palais des doges. C'est là que tout les prisonniers poussent leurs dernières soupires dans la liberté, la laissant s'enfuir dans le canal."

C'était triste, mais, il voulait absolument voir ce pont. C'était bête, mais, il avait tant de souvenir qui avait finit leurs jours là bas.

Alors, qu'il observait la carte des bruits se firent entendre, et il remarqua la lame (qu'il ne savait pas qu'on nommait Katana) du japonais, qu'il n'avait pas encore remarqué. des hommes se disputaient. Tout était aller si vite, il ne comprit pas tout.
La carte s'était retrouvé dans ces mains et son ami fonçait vers les assaillants. Alors, que Lyziera ne comprenait pas tout, un des hommes envoyait des flammes... l'esprit de lyziera réagit et prit pleine conscience de la réalité, un démon... Il sortit son épée, de sa main libre, pour aller aider le démon et empécher le japonais de le blesser, ou de paniquer.
Son premier démon à Venise, finit terrassé par celui-ci...
Lyziera, la carte dans la main gauche, l'épée pointe à terre dans la main droite, restait bouche bée, avec quel facilité Saki l'avait mis en miette... Peut-être était il lui même un démon, ou un Lycan... Un humain était il capable d'une telle dextérité... Il gardait les yeux écarquillé sur le cadavre gisant sur les pavées.
Le japonais revenait vers lui, comme serein. et s'excusa même de ce qui venait de ce passer.

Lyziera, revenant à la terrible réalité, venait de comprendre que quoi qu'il advienne, il ne pourrait pas rester neutre dans ce conflit. Il tendit la carte au jeune Japonais, et rengaina son épée, plus lourde et plus large que celle de Saki. hésitant à lui poser des questions sur son identité.
Il se permit de demander à Voix basse, comme pour mettre dans la confidence. se fichant pas mal du pont des Soupirs.

-" ... Etes vous l'un d'eux?"

demanda il sans oser se mouiller d'avantage, craignant que si le jeune homme se révélait un Lycan, qu'il ne finisse, comme le macchabée encire tiède. Mais, rajouta rapidement.

-" Vous en avez tué d'autre? je veux dire... C'est la première fois que vous en tuez un?"

de toute évidence ce jeune homme n'était pas un ami des démons. Lycan ou Humain, la question devait etre posé. Quand à savoir s'il l'avait attaqué parce que c'était un démon... Il ne le saurait jamais que de la bouche de Saki. devait il le craindre, ou pouvait il lui faire confiance?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://carnetdelexorciste.fantastique.tv/
Saki Yuriku
Arme secrète des humains
Arme secrète des humains
avatar

Messages : 39


MessageSujet: Re: Rencontre: amitié, futur allié ou futur ennemi?   Jeu 17 Fév - 1:40

Cela expliquait pourquoi Lyziera avait semblé aussi confus lorsque Saki c’était incliner. Il venait de la Germanie? Au Japon, du moins du coté du samouraï, ce pays est très fort. Aussi intelligents et rapides, les gens de ce pays étaient très bien vus chez le samouraï qui leur trouvait des qualités très propres au code du samouraï. Il aurait bien aimé aller là-bas un jour, mais son instinct lui avait réservé d’autres projets. À son apparence, on pouvait un peu distinguer les origines propres à la Germanie.

Finalement, Lyziera répondit au gros point d’interrogation et réflexion de Saki, citant l’histoire de ce pont des soupirs. Très intéressant, quoi qu’un peu triste, son nom en disait beaucoup. Ayant une bonne canalisation de l’énergie, être sur ce pont serait très triste et rempli de désespoir… Mais Saki était fort, il ne se laisserait jamais avoir par des sentiments. Il regarda Lyziera dans les yeux, fixant celui-ci, et finit par afficher un sourire. Il avait remarqué, pendant qu’il était intervenu pour sauver une femme, qu’il avait dégainé une sorte de Katana plus grosse et plus lourde(ne sachant pas que des épées normales existent)

-L’uns deux? Ils font partit d’un clan? Car je ne suis pas d’ici, alors je ne peux pas être dans deux clans à la fois, je donnerais ma vie de mortel si c’était le cas, rien n’est pire que de trahir son clan… Dit-il.

En effet, Saki ne trahirait jamais son clan du Japon, mais il ne savait pas qu’il y avait une guère de démons contre lycans. Il doutait même que ces créatures existent. Pour lui, il croyait que Lyziera parlait des clans de familles, genre faire partir de la famille, alors il avait répondu qu’il ne quitterait jamais son nom. C’est vrai qu’avec ce qui venait de ce passé, il était dur de ne pas croire que tout cela était relié à des évènements surnaturels. C’est pourquoi cette question était remise en question dans la tête du samouraï.

-Et bien, lors de combat, il n’est pas rare de tuer son adversaire, surtout en un seul coup, je suis très réputé dans mon pays pour cela. Mais je dois vous avouer, un humain qui utilise le feu par la paume des mains, cela m’a surpris. De plus, c’était lâche d’utiliser un élément contre son adversaire… Conclu Saki. Et vous? Avez-vous déjà pris une vie?


Juste en l’écoutant parler, on pouvait en déduire qu’il était mortel… Mais certainement pas le plus faible. Étant l’arme secrète des humains, il était un peu plus puissant qu’eux, ayant eu des réflexes, une rapidité et des tonnes de qualité pour le combat, et pour en dehors de celui-ci aussi. Prenant la carte, il indiqua le chemin à suivre pour y aller. Après tout, Lyziera avait piqué un peu la curiosité de Saki en citant un bref résumé du pont. Alors il se dit que les deux, ils s’en sortiraient, avec une carte, et un livre contenant, semble-t-il, des informations sur cette ville. Ils se complétaient, et c’était bien pour ne pas se perdre comme Saki et le jeune homme venaient de faire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyziera Akuma
Démon de Sang Noble
avatar

Messages : 34

Âge : 25

MessageSujet: Re: Rencontre: amitié, futur allié ou futur ennemi?   Jeu 17 Fév - 20:10

Lyziera rengaina l'épée, dans un sourire maussade. évitant du regard la flaque de sang qui s'étalait au sol, réveillant en lui ces plus bas instincts. Détournant tant bien que mal son attention vers Saki. De toute évidence, il ne savait rien de ce qui se passait. Et, il n'avait pas attaqué ce qui était maintenant un cadavre parce qu'il était démon, ou sorcier, ou tout autre chose que l'on pussent imaginer. Cela rassurait le démon au plus au point, qui avait paniqué de se retrouver dans le même état de l'homme.
alors, que le Japonais vantait son honneur, avec humilité, Lyziera acquiesça d'un hochement de tête, voulant signifié qu'il comprenait. Mais, ces paroles allaient plus loin qu'il ne le laissait voir à son interlocuteur. N'avait il pas fuit sa famille? et, regarder passivement ce qui se passait dans cette ville, était ce de la lâcheté? Non, il n'était pas un lâche, mais était-ce un déshonneur que de ne pas venir en aide à son clan? Un clan dans lequel on l'aurait mis de force? N'avait il pas le droit de choisir?
Qu'est ce qui était juste? ... il devait commencer par comprendre ce qui se passait en ville, avant de prendre position. Il soupira, comme un prisonnier laissant s'échapper sa dernière liberté.
Ce qu'il n'avait pas dit sur le pont à Saki, c'est qu'il était couvert, pour ainsi, voler la dernière liberté qu'un homme peut avoir, la mort! La vie du prisonnier ne lui appartenait plus. Il avait vécu ça dans sa famille, et il voulait vivre lui même! était ce du déshonneur que de vouloir être maître de son destin? Il doutait, sans cesse, pour tout.

Il apprit que Saki était capable de tuer un homme d'un coup. Mais, là, il s'agissait d'un démon, et il avait été ... d'une dextérité rare. La feu qui sortait de la paume de l'humain. Il n'était vraiment pas au courant. Lyziera regardait intensément le jeune homme... devait il le mettre en garde? après tout il lui semblait bien sympathique, et de confiance. après ce discours sur l'honneur, lyziera ne se sentait pas le coeur à le laisser avec un cadavre de démon sur les bras, tout en ignorant ce qu'il venait de faire. Mais, en meme temps, il ne devait pas lui révéler l'existence de ces... créatures là.

Mais, là dernière question de son ami, accablait son coeur... Avait il pris la vie de quelqu'un... Son visage s'était retourné instinctivement vers le sang, qui semblait l'appeller d'une voix douloureuse, d'une voie mielleuse.
Il souvenait des hécatombes qu'il avait fait en s'enfuyant. Ce village de quelques centaines d'habitants... humains, des enfants, des femmes, des hommes, des vieux, des nouveaux nés... Qu'est ce qui lui avait pris? Il avait tant de rage, et le sang avait appellé le sang. et ce pauvre village avait été réduit d'une bonne moitié, dans une nuit. Il avait tant essayer d'oublier cette histoire, pour lui, pour les autres.
Il détourna son regard du sang. Il ne se sentait pas d'humeur à lui mentir, et lui expliquant grossièrement:

-" ... Oui, il m'est déjà arriver de devoir tuer."

Il se tut quelques instants, il n'avait aucunes excuses à lui fournir, il était responsable, oui! mais est ce qu'il regrettait? Oui! Il avait tant de rage dans le coeur, il n'aurait jamais du... Utiliser son pouvoir, sa lame contre plus faible... C'est lâche. Il n'était pas un héros, il était un démon. C'était sa nature.

-" Saki, ... Je ne sais pas comment vous dire ça, vous allez sans doute me prendre pour un fou. Mais, j'ai entendu dire que des gens avec ce genre de ... de capacités n'étaient pas rare dans la ville. Il y en aurait d'autre, et ils forment des clans.
Prenez garde à vous, de peur qu'ils ne se vengent!
Vous êtes très fort, mais s'ils crachent tous du feu par les mains... le pire est à craindre!"


Mais, comment saki faisait il pour rester si impassible, si naturelle. Les humains étaient généralement très vite bouleversé. et, sans doute, en voyant ce sang froid qui voulait dans les veines du Japonais, Lyziera avait décidé de le mettre en garde.

Toujours en regardant la cadavre, deux idées lui vinrent en tête. La première était de s'éloigné un peu du lieu de bataille. La seconde brûler le corps. Mais, cette dernière possibilité n'aurait peut-être pas plu à Saki. Proposant avec les traits tirés et les yeux rivés sur le sépultre blanchit.

-" Désireriez vous venir avec moi en ville? Nous pourrions aller au Pont des soupirs si cela vous intéresse. Ou alors, je peux vous aider à vous installez en ville. J'ai eu l'occasion de ... visiter quelques endroits."

Lyziera avait faillit dire "survoler quelques endroits"... pinçant ces lèvres, il devait faire attention à ce qu'il disait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://carnetdelexorciste.fantastique.tv/
Saki Yuriku
Arme secrète des humains
Arme secrète des humains
avatar

Messages : 39


MessageSujet: Re: Rencontre: amitié, futur allié ou futur ennemi?   Ven 18 Fév - 4:49

Il ne savait effectivement pas ce qui se passait à Venise, mais son instinct l’avait guidé jusqu’ici pour une raison… Même si les humains d’ici pouvaient cracher des flammes, cela n’arrêterait jamais le samouraï de sauver des vies. Il a été élevé en ayant été au courant que sa vie valait moins que celle des autres, et que ceux qui se font attaquer, était là pour se faire sauver. Il posa son regard franc sur Lyziera, qui semblait un peu nerveux tout d’un coup. Bien sur, Saki avait eu un entraînement qui enlevait tout sentiment, mais aussi un autre spécial, qui faisait de lui une arme dangereuse, ayant aucun regret de tué, aucune conscience lors de combat et lavé de celle-ci après le combat. Mais aussi, Lyziera ne semblait pas avoir tout dit à Saki, mais cela, ce n’était pas si grave, il y a une part de mystère dans chaque lieu, et d’en chacun d’entre nous. Si ça trouve, il avait aussi sûrement une raison. D’ailleurs, pour lui, toute action avait une raison derrière. Pour que la personne choisisse, c’est qu’il y avait quelque chose derrière celle-ci, un dilemme ou autre.

Alors lui aussi avait déjà pris des vies. Même si cela n’était pas pour les même raisons, il avait quand même pris des vies, tout comme Saki. Le contexte était un détail secondaire. Qu’il a été meurtrier ou qu’il se soit battu pour son honneur, cela importait peu, il savait c’était quoi que de prendre la vie d’un être, de voir sa dernière lueur et même de sentir son dernier souffle. Et c’est ce qui avait coûté une sorte d’exil justifié. C’était d’avoir pu sentir ce dernier souffle, d’avoir eu des sentiments pendant une petite fraction de seconde, qui avait anéantit une arme à tuer. Puis, pendant qu’il avait repensé à sa faute, Lyziera lui parla de son adversaire ou plutôt de ce qu’il était en réalité.


-Peut-être était-il le seul ainsi ou peut-être qu’il avait une raison. Je ne crois guerre que mettre toutes les races dans le même pot soient justes… Mais, s’il y avait des démons ou bien je ne sais quelle créature, si exemple un démon m’attaque, je ne vais pas me tourner contre eux pour autant… Ce serait comme mettre les humains dans le même pot… Ce n’est pas juste, tout le monde a le droit à une chance… Dit Saki.


Une chose est sur, si jamais Lyziera était un démon ou une sorte de créature, Saki ne le tuerais pas pour cela. Même si son adversaire peut en être un, et que les deux pouvait manier le feu, le samouraï ne les mettrait jamais dans le même bateau, chaque individu pense à sa manière. Tout à coup, Saki vit que son « semblable » semblait préoccupé par le corps inerte. Peut-être avait-il été traumatisé? Pourtant, il avait tué dans le passé, alors pourquoi regardait-il le corps de cette manière? Saki ne voyait peut-être pas le désir caché dans les yeux de Lyziera… D’ailleurs, celui-ci demanda s’il voulait bien aller à ce pont des soupirs.

-Bien sur, avec une carte de plus, la destination ne sera point compliquée! S’exclama Saki, avec un sourire normal.

De plus, il voulait marché un peu, et même temps figuré s’il y avait belle et bien d’autre de ces « humains » cracheurs de feu. Si Lyziera avait une épée, c’est qu’il savait s’en servir, alors si jamais ils se faisaient coincer par ces cracheurs de feu, les deux pourraient se défendre. Mais ce n’était pas parce qu’il avait réussit à tuer d’un coup celui-ci, qu’il pourrait le faire avec les autres, l’élément de surprise y avait jouer son rôle et Saki le savait. Alors il montra le premier bout de chemin à prendre sur la carte à Lyziera, la rangea par la suite, et se mit en marche. Sa démarche était très différente comparée à la normale. Étant samouraï, il avait la démarche propre à celui-ci, c’est-à-dire, la jambe avance en même temps que le bras avance. Si le droit est en avant, la jambe droite aussi y est. Comparé à la marche normale, jambe droite à l’avant, bras droit à l’arrière principe d’équilibre chez les humains. En marchant comme un samouraï, on pouvait voir qu’il chancelait un peu, dû à l’équilibre qui ne semble pas répartit équitablement, mais c’était le contraire. Il était habitué et c’était pratique pour dégainer son Katana plus rapidement et efficacement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyziera Akuma
Démon de Sang Noble
avatar

Messages : 34

Âge : 25

MessageSujet: Re: Rencontre: amitié, futur allié ou futur ennemi?   Ven 18 Fév - 13:51

Lyziera eut un sourire en coin. Saki était un bon dans un monde pervertit. Beaucoup de gens avait tendance à catégoriser, classifier, à condamner sans jugement équitable. Le démon se prit d'une certaine admiration pour le jeune homme, avoir tant de principes et si tenir tenait d'une vive rigueur de soi. Saki en plus d’être un homme fort physiquement, devait avoir un mental d'acier. Lyziera qui avait du mal à être maître de lui même s'émerveillait de cette discipline.
Démon, le mot était lancé.
Lyziera acquiesça alors que Saki désignait la direction à prendre. Et tient à peu près la même logique interne que lui, c'est à dire, à deux nous serrons plus fort. Mais, le démon y ajoutait un dilemme. S'ils se faisaient attaqués, il défendrait Saki contre des agresseurs qu'il ne connaissait pas. Mais, il s'afficherait clairement contre un groupe? Il balaya d'un discret haussement d'épaule ces questions. Il était venu à Venise pour vivre, et pour se faire, il devait aider ceux qu'il aimait, et appréciait. Il protégerait Saki, car son âme était bonne et pure. Il ne semblait y avoir en lui aucunes méchancetés.

Lyziera le suivit de près, mais en retrait. Observant avec curiosité cette démarche. Tout le monde marchait il comme ça dans le Japon? ce genre de réflexion l'amusait. Il avait l'impression d'apprendre plus en vingts minutes avec un inconnu, qu'en ces dernières années de cours intensifs. Décidément, il appréciait de plus en plus sa petite fugue!

Tout en marchant vers le pont, il questionna le japonais.

-" Dites moi, avez vous déjà un endroit où allez? "

Il s'était installé dans un hôtel, et il ne manquait pas de place. Il savait combien les trajets étaient épuisants, et peut-être son ami avait il faim. Il lui aurait bien proposer de se rafraîchir, de se reposer quelques temps chez lui, après avoir été observé ce fameux pont. Mais, peut-être avait il déjà pris des dispositions, ou n'avait il tout simplement pas envie.

Il rajouta à la suite:
-" Qu'est ce qui amène quelqu'un d'aussi loin à Venise? "

Au fond, si ce n'était pas la guerre, qu'est ce qu'un combattant venait faire ici avec ces armes? l'avait on convoqué? avait il de la famille? Simple curiosité? Le démon s'avoua que c'était étrange. quel était donc ces motifs? L'honneur? où trouverait il l'honneur ici? loin de son clan? Peut-être l'avait on envoyé? pourquoi?
Tout cela fit bourdonner les oreilles de l'allemand. Il savait bien qu'il extrapolait sans cesse, et qu'il n'y avait rien d'empiriquement vérifiable. Il n'était ni doué pour les déductions, ni pour les réflexions ultralogiques. Et, comme sa curiosité le piquait de plus en plus, il se permettait ce genre de questions, que son père aurait son doute trouvé impertinente et déplacé. Mais, il s'en fichait, aujourd'hui, il était libre.
Néanmoins, les résidus de son éducation firent rougir légèrement ces joues, face à une question formulé avec tant de familiarité.

[HJ: Tu peux répondre ici, ou alors, directement ouvrir un nouveau post au pont... comme tu veux ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://carnetdelexorciste.fantastique.tv/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rencontre: amitié, futur allié ou futur ennemi?   

Revenir en haut Aller en bas
 

Rencontre: amitié, futur allié ou futur ennemi?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Venise la Magnifique :: Les Quais-