Bienvenue Invité
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Elyan Blake

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elyan Blake
Membre de la deuxième meute
Membre de la deuxième meute
avatar

Messages : 12


MessageSujet: Elyan Blake   Ven 12 Fév - 21:08

~o~ Feuille d'Identité ~o~

Nom : Elyan
Prénom : Blake
Age : 21 ans
Race : Lycan
Pays d'origine : Angleterre
Rang social : Aristocratie
Profession :Il s'occupe des investissements financiers de sa famille à Venise.

~o~ Physique ~o~

Allure : Elyan fait parti de ses personnes dont on ne peut discerner l’âge au premier coup d’œil. Il a l’allure – et bien souvent le comportement – d’un jeune homme encore dans l’adolescence, pas vraiment adulte mais plus tout à fait enfant. De taille respectable – 1m80 - il a le corps fin, sans une once de graisse, mais pas squelettique pour autant. Les muscles sont bien là, suites aux nombreux exercices physiques qu’il pratique, tant sous forme humaine qu’animale.
De son père il a hérité se peau claire et ses cheveux couleur de nuit, qu’il garde toujours assez court. Surtout depuis qu’il c’est rendu compte que la longueur de ses cheveux influait sur la longueur de ses poils sous sa forme lupine.
Sa mère quant à elle, lui a légué ses yeux. Des prunelles carmines, qui si elles sont pour le moins effrayante au premier abord, se révèlent très vite fascinante tant on peut y lire d’émotions.


Goûts vestimentaires : Le jeune Lord ne porte que peu d’intérêt à sa garde robe, un rien l’habillant. Les pires guenilles, une fois sur sa personne pourraient paraitre digne d’un roi s’il le désirait. Mais pour satisfaire aux exigences familiales, il porte le plus souvent des vêtements de – très – bonne qualité, même si son gout de la simplicité fait qu’il dédaigne toutes les extravagances vestimentaires de certains de ses pairs. De simples chemises et pantalons bien confortables auront sa préférence en toute circonstances.

Forme animale : Elyan est un loup svelte au pelage aussi noir que la nuit. Si cela lui permet de se rendre invisible la nuit, à l'inverse il se démarque aussitôt dans un environnement aux couleurs claires. Les yeux dorés de sa race ressortent d'autant plus en contraste avec son poil couleur d'ébène.



~o~ Psychologie ~o~

Caractère :Le jeune Lord a le caractère enjoué et aime s’amuser et amuser la galerie. Du haut de ses vingt et un ans, il se comporte encore parfois – souvent - comme un enfant, chapardant des sucreries, jouant des farces aux serviteurs – ou sa famille – et toute autre espièglerie généralement réservées aux enfant de moins de dix ans.
Mais l’enfant caché sait aussi se montrer plus responsable, assumant parfaitement les responsabilités d’un jeune homme de son statut. Il devient alors un jeune lord, confiant, sûr de ses capacités, qu’elles soit mentales ou physique, mais jamais arrogant pour autant. Il sait où se trouve ses limites et s’il cherche parfois à les repousser ce n’est que pour lui-même, pour se prouver qu’il peut le faire, et non pas pour satisfaire un orgueil mal placé.
Elyan, en tant que jeune lord encore célibataire, se retrouve assez souvent au centre des attentions des parents de la haute société souhaitant marier leur fille à un bon parti. Lors de ses occasions, le jeune homme sait parfaitement user de ses charmes pour éconduire les jeunes demoiselles sans toutefois les froisser, ni leurs parents. Le jeune loup refuse de s’engager sérieusement dans une relation pour le moment. Ce n’est pas qu’il soit un coureur de jupons, bien loin de là, mais il se considère encore trop jeune pour s’associer pour la vie à une seule personne. Il faut dire aussi que l’histoire de sa propre conception ne l’incite pas au mariage.


Aime : Il aime se balader dans la forêt environnant la propriété, profitant du calme qui y règne, loin de l’agitation fiévreuse de la société. Comme un enfant il aime se goinfrer de sucreries, surtout si l’action se fait en douce. Il aime les chiens de chasse de son père, véritables amis qui le défendraient jusqu’à la mort, et tellement plus agréables que certains humains de sa connaissance. Et comme chaque garçon de cet âge, il apprécie la compagnie d’un corps chaud lové contre le sien au petit matin après une nuit d’ébats.

Aime pas : Il ne supporte pas tous les non-dits et les faux-semblants qui régissent sa vie. Il déteste devoir se faire passer pour ce qu’il n’est pas, même si cela lui est nécessaire pour survivre à la jungle sauvage que constitue la haute société anglaise.

Tics ou petites manies : Il a pris la mauvaise habitude de tremper ses doigts dans tout aliment qu’il souhaite gouter. Manie fort peu seyante pour un jeune Lord comme le lui fait souvent remarquer toute personne témoin de cette habitude. Lorsqu’il est nerveux il ne peut s’empêcher de porter un doigt à sa bouche et de le mordiller, ce dont il ne se rend pas tout le temps compte.

Secrets qu'il dissimule : Elyan n’est pas du genre à garder de secrets, il aime que tout soit clair. Son seul secret, qui lui a été imposé par sa famille, est celui de sa lycanthropie, pour des raisons bien évidentes.

~o~ Histoire ~o~


Sa petite main est retenue dans celle beaucoup plus large du vieil homme. La peau de sa main est calleuse, sèche, comme le sont celles d’une personne qui a travaillé de ses mains toute sa vie, ce qui est peut-être le cas. Mais l’enfant n’en sait rien. Tout ce qu’il sait, c’est qu’il n’aime pas cette sensation contre sa peau, qui s’éloigne tellement de la douceur des mains de sa mère. Sa mère qui justement les suit, ou plutôt les poursuit. Est-ce des larmes qu’il voit couler le long de ses joues ?... Pourtant Maman ne pleure jamais ! Même pas quand le Vieil Homme lui crie dessus, ou quand elle se fait mal. Alors que lui c’est tout le contraire, il pleure pour le moindre bobo, le moindre cauchemar, et Maman le prend dans ses bras pour le rassurer, lui chantant des berceuses pour l’apaiser. Le Vieil Homme n’est jamais content de le voir pleurer, lui criant dessus, ce qui multiplie encore ses larmes. De toute manière, le Vieil Homme n’est jamais content tout court… L’enfant ne l’a jamais vu rire, ni même sourire. Pas en sa présence en tout cas. Pendant une seconde il essaye de s’imaginer le Vieil Homme souriant… Non, impossible, son visage ne semble pas fait pour ce genre d’expression. Par contre la colère, l’énervement, la fatigue, y ont totalement leur place.


_Papa ! Papa, arrêtes !

La voix de Maman atteint ses oreilles et il se retourne de nouveau, la cherchant du regard, ce qui n’est pas facile avec toute cette foule autour d’eux. C’est l’heure du Marché et les gens s’agglutinent sur la place, cherchant l’objet de leur plaisir – pour les nobles – et à gagner quelques sous, voir beaucoup pour tous les autres, marchands comme simples gens. Il se cogne aux jambes de quelqu’un mais n’a même pas le temps de voir le visage de la personne que le Vieil Homme le tire de nouveau en avant, lui serrant la main encore un peu plus fort.

_Regarde devant toi garçon !

Et Il accélère sa marche, si bien que le petit garçon qu’il est doit courir pour ne pas être à la traine. Les gens passent à coté d’eux sans les remarquer, deux silhouettes anonymes dans une foule en mouvement. Mais Maman, elle, se fait remarquer, par ses cris et ses pleurs. Il voudrait pouvoir la rejoindre, se blottir dans ses bras et pour une fois être celui qui la rassurerait, mais le Vieil Homme lui fait peur. Il ne veut pas lui désobéir, de peur de recevoir une punition. La dernière fois qu’il avait été puni, il avait pleuré toutes les larmes de son corps et n’avait pu s’assoir pendant trois jours. Il ne tenait pas à répéter l’expérience. Alors il court aussi vite que le lui permettent ses petites jambes d’enfant, les doigts douloureux par la pression exercée par la main qui le (re)tient, mais sans pour autant se plaindre, sachant que cela ne lui apportera rien de bon.

Le Vieil homme et l’enfant marchent pendant ce qui lui parait être des heures. Bientôt la place du marché cède place aux rues sinueuses et étroites, puis plus large à mesure que l’on se rapproche des beaux quartiers. La voix de Maman a depuis longtemps disparu lorsqu’ils s’arrêtent enfin devant une lourde porte de bois. L’enfant épuisé par cette marche lève les yeux lorsque le Vieil homme frappe de ses poings cette immense porte. Il se demande vaguement qui peut habiter dans cette demeure, et pour quelle raison ils sont ici, mais comme à son habitude il ne dit rien, se contentant d’attendre sagement. Il jette un coup d’œil derrière lui, espérant y voir la silhouette de Maman, mais celle-ci n’apparait pas. Il espère qu’elle arrivera bientôt, il ne veux plus rester avec le Vieil homme. Son attention est de nouveau attirée par la porte lorsque celle-ci s’ouvre sur un homme assez âgé, mais pas autant que le Vieil homme.


_Que puis-je pour vous, Monsieur ?…

L’homme dans l’embrasure de la porte porte sur eux un regard que l’enfant ne déchiffre pas – il comprendra bien plus tard, que l’expression du majordome était celle de dégout – et attend une réponse. Celle-ci ne tarde pas à venir. Le Vieil homme saisit l’enfant sous les bras et le soulève, le propulsant nez à nez avec l’autre.

_C’est son gamin, j'peux pus m’en occuper gardez-le.

L’homme devant eux, les regarde bizarrement, scrutant son petit visage avec perplexité.

_J’ai peur de ne pas comprendre ce dont vous parlez…
_Vous avez qu’à attendre c’te prochain samedi et vous comprendrez tout’d’suite c’que j’raconte.
_Samedi… qu’y a-t-il ce jour-là… !


Soudain les yeux de l’homme s’écarquillent sous l’effet d’un choc que l’enfant ne comprend pas. L’homme le dévisage alors ouvertement et murmure :

_La pleine lune… comment est-ce possible… ?
_Ah ! Tu veux que j’te dis comment qu’c’est possible ? Et ben ton maitre a engrossé ma fille y a presque sept ans d’ça, au festival des moissons et l’a laissé avec c’te chose qu’elle appelle son enfant. Pendant six ans j’ai vu l’gosse se transformer à chaque pleine lune et y est pas question que j’le garde plus longtemps ! Vous avez qu’à le garder et en faire c’que vous voulez, moi j’rentre chez moi et j’veux pus jamais entendre parler d’vote famille maudite !


Et sur ces dernières paroles, il lâche l’enfant qui s’étale par terre avec un petit cri de douleur. L’homme quand à lui pousse un cri outragé envers le Vieil homme qui s’éloigne déjà.

**********

C'est ainsi que le vie d'Elyan connut un changement brutal, radical et sans aucun appel. De cette période appelée petite enfance, il ne se rappelle quasiment rien. Le visage de sa mère s'effaça peu à peu de sa mémoire, ainsi que son nom et celui de son grand-père, jusqu'à ce qu'ils deviennent tout simplement Maman et le Vieil homme. La porte devant laquelle il avait été abandonné se révéla être celle d’une famille bien connu de la région. Les Blake était une famille noble mais leur nom était teinté d’une malédiction. Les mâles de la famille se changeaient inexorablement en loup chaque nuit de pleine lune. Aucun des membres ne savait à quand remontait cette affliction tellement elle était ancienne, et s’en était pour le moins habitué. Étrangement seuls les hommes étaient concernés par cette malédiction, les femmes n’étant pas touchés mais la transmettant à leurs enfants mâles. Les habitants de la région n’étaient pas à proprement parlé conscient de ces métamorphoses mais au fil des années les rumeurs étaient apparues sur cette famille pourtant respectable, et si personne n’osait poser de question chacun spéculait sur la fameuse malédiction des Blake, dont personne ne connaissait les détails exacts, en dehors de la famille et des serviteurs les plus proches qui avaient tous jurés de garder le secret.

C’est donc dans cette famille à la triste réputation parmi les gens du commun qu’Elyan fut introduit. Les présentations furent houleuses, la matriarche acceptant très mal que son fils ait pu batifoler en dehors de son mariage – même si à l’époque le jeune homme était à peine fiancé – et surtout qu’il ait engendré un fils. Grand-mère Victoria – comme il en viendrait à l’appeler au fil des années – avait un caractère peu commode et n’hésitait pas à faire part de ses opinions, surtout lorsqu’elle était en colère, ce qui était bien évidemment le cas dans pareille situation.
La rencontre avec son père qui n’arriva que quelques jours plus tard, celui-ci n’étant pas présent au moment de son ‘arrivée’ chez les Blake fut totalement différente. L’homme, à peine rentré et mis au fait de la situation, ne prit même pas la peine d’écouter les remontrances de sa mère qu’il demanda à voir son fils immédiatement. Et lorsque les deux se retrouvèrent dans la même pièce, il fut impossible de nier leur lien de parenté. L’enfant était le portrait de son père au même âge, même s’il avait les yeux de sa mère. L’homme lui en fit d’ailleurs la remarque.

********************


_Tu as les yeux de ta mère, petit…

L’enfant regarde l’homme devant lui, ne sachant s’il doit répondre quelque chose. Dans l’indécision il se contente de fixer l’homme, son Père, s’il faut en croire ce que le Vieil homme a dit et les commérages des serviteurs qui n’ont pas échappés à ses oreilles.Il scrute l’homme du regard cherchant un signe distinct de leur parenté mais n’en trouve pas vraiment. Il faut dire aussi que la dernière fois où il a vu une glace remonte à un certain temps. Si le silence ne le gêne pas outre-mesure cela ne sembla pas être la cas de l’homme qui commence à se racler la gorge nerveusement.

_Tu n’as rien à me dire … ? Aucune question à me poser ?

Des questions ? Bien sur qu’il en a. Mais pour le moment il se contente de la plus importante à ses yeux.

_Quand est-ce qu’on mange ? La dame a dit que je pourrais manger après avoir parler avec vous.

À cette question si innocente, l’homme ne peut s’empêcher de rire. Il se rend compte que les préoccupations d’un enfant ne sont décidément pas les mêmes que celles d’un adulte.

_Très bien jeune homme, allons manger. Nous terminerons cette discussion plus tard.

***********************

À partir de cet instant les années passèrent plutôt rapidement pour le jeune garçon. Quelques jours après son introduction dans la famille, celle-ci choisit de se rendre dans une autre de leurs propriétés, beaucoup plus éloignée de la ville. Le but de Victoria étant principalement d’éloigner l’enfant de la curiosité urbaine, tout du moins tant qu’ils n’auraient pas trouvé d’explication satisfaisante à donner pour son arrivée soudaine, et que l’enfant n’aurait pas acquis quelques manières. Il faut dire que même avec toute la gentillesse du monde, si sa mère en avait fait un garçon pas trop mal élevé, les standards de la noble famille Blake n’étaient absolument pas comparable avec ceux d’une famille de pauvres fermiers.

Elyan appris donc à se tenir en société et à table – même si certaines de ses anciennes habitudes revenaient lorsqu’il n’y avait pas de témoins. Il appris à lire, à écrire, à tenir une conversation, enfin toutes ses petites – et moins petites – choses qui font d’un noble un noble. Mais plus important encore – tout du moins pour lui – il appris à être un loup. Avec le Vieil homme, il avait toujours passé les pleines lunes enfermés dans l’appentis, une grosse chaine autour du coup. Mais chez les Blake les choses se passaient différemment. Étant sur une propriété entourée de bois et donc assez isolée, ils n’avaient pas à craindre la présence de villageois ou toute autre personne. Et ce faisant Elyan connut enfin les joies de courir librement sous la lune. L’expérience en était encore plus réjouissante qu’il n’était plus seul à subir cette transformation, son père restant avec lui à chaque lune.

Les relations d’Elyan avec le reste de sa famille étaient pour le moins variées. Sa grand-mère avait fini par s’habituer à lui et si elle n’était pas du genre à se répandre en marques d’affections, quelques petits gestes en témoignaient parfois. Grand-mère Victoria savait se montrer sévère, mais elle était toujours juste, et jamais il ne fut puni pour une faute qu’il n’avait pas commise. Et lorsque les punitions tombaient, elle n’excédaient jamais la faute commise. Les serviteurs l’aimaient bien, le jeune Lord n’abusant jamais de ses privilèges envers eux.

Son père et lui s’entendaient parfaitement, tous deux réunis par leur malédiction, qui pour le jeune homme n’en était pas vraiment une. Les deux ne se disputaient jamais même lorsqu’ils n’étaient pas d’accord. Une véritable complicité s’étaient installée entre eux, et Elyan avait tout appris de son père concernant la gestion d’un domaine et d’une famille comme la leur.

Mais s’il s’entendait bien avec toute sa famille, ceux qui lui étaient liés par le sang, et les serviteurs, il n’en était pas du tout de même avec la femme de son père. Celle-ci n’avait jamais pardonné à son mari son infidélité, et encore moins en voyant les liens qu’ils entretenaient. Le fait qu’elle ne pouvait lui donner d’enfant ne faisait qu’ajouter du sel sur ses blessures à vif. Si elle ne montrait son déplaisir en public, lorsqu’ils étaient en privé, elle ne cachait pas son mépris pour lui, ne supportant pas sa présence dans une pièce où elle se trouvait. Il avait appris à faire avec et ne s’en offusquait plus.


********************

_Elyan, que dirais-tu d’un petit voyage en Italie ?
_Pardon ?


Père et fils sont installés dans le bureau, la fenêtre donnant sur le jardin grande ouverte par cette chaude journée d’été. Comme à son habitude lorsqu’ils sont seuls, le fils est installé sur le rebord de la-dite fenêtre, parfaitement à son aise, tandis que le père trone dans son fauteuil de bureau.

_J’ai bien réfléchis dernièrement, et j’en suis arrivé à la conclusion qu’il était temps de te laisser voler de tes propres ailes. Certains de nos investissement italiens auraient besoin d’un peu plus de supervision et je me suis dit que c’était l’occasion idéale pour toi de faire tes preuves. Cela te donnerait l’occasion de visiter d’autres contrées, et d’apprendre de nouvelles choses. Les jeunes aiment voyager, et je sais qu’en ce moment tu te sens un peu à l’étroit en Angleterre. Alors qu’en penses-tu ?
_Eh bien… Combien de temps resterai-je en Italie ?
_Quelques mois pour commencer. Mais si tu t’y plais et que tout se passe bien, il est possible que tu y restes plus longtemps, c’est toi qui décidera le moment venu.
_Alors j’accepte ! Depuis le temps que je voulais changer d’air. Dans combien de temps dois-je partir ?
_Un de nos amis part pour Venise dans trois semaines, tu fera le voyage avec lui. Et maintenant laisse-moi t’expliquer en détails quelles seront tes fonctions…


***************************

L’installation à Venise fut assez facile. Son voyage avait entièrement été préparé par sa grand-mère, qui ne laissait absolument aucun détail au hasard. Il vivait donc dans un appartement qui même s’il n’était pas très grand comparé au manoir où il avait grandit, était largement assez spacieux pour une personne seule. Il y avait même une femme de ménage qui venait tous les jours.

Les premiers jours, il se contenta de visiter la ville, repérant les endroits qui lui convenait le mieux, et il se rendit rapidement compte qu’il préférait l’agitation des quartiers populaires à celle des quartiers plus huppés. Rapidement une routine s’installa, et chaque moment qu’il ne passait pas dans son appartement ou avec des associés de travail de son père, il les passait dans les quartiers plus modeste, qui évoquaient en lui le souvenir de son enfance, avant qu’il ne devienne un jeune lord avec tous les privilèges et contraintes que cela impliquait.







~o~ Petits Plus ~o~

Votre présence sera : Très régulière.
Que pensez-vous du forum ?L'histoire est intéressante et permet pas mal d'intrigues, ce qui est un très bon point ^^
Autres forums fréquentés ? Les Portes de l'Enfer; Vampire's Kingdom


Dernière édition par Elyan Blake le Dim 2 Mai - 20:37, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valérian Elviro
Fils aîné du Prince des Lycans
Fils aîné du Prince des Lycans
avatar

Messages : 180


MessageSujet: Re: Elyan Blake   Sam 13 Fév - 11:00

Et ta demande de rang ???

On ne poste rien avant d'avoir signer les régles et demander son rang jeune homme !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elyan Blake
Membre de la deuxième meute
Membre de la deuxième meute
avatar

Messages : 12


MessageSujet: Re: Elyan Blake   Sam 13 Fév - 15:32

Oups... désolé vais rectifier ça de suite >.>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valérian Elviro
Fils aîné du Prince des Lycans
Fils aîné du Prince des Lycans
avatar

Messages : 180


MessageSujet: Re: Elyan Blake   Lun 12 Avr - 22:45

Il faudra penser à finir ta fiche ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elyan Blake
Membre de la deuxième meute
Membre de la deuxième meute
avatar

Messages : 12


MessageSujet: Re: Elyan Blake   Dim 2 Mai - 20:38

Voila terminé \o/
Je sais il a fallut le temps mais mieux vaut tard que jamais =p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adonis Bastão
Capitaine de la garde
Capitaine de la garde
avatar

Messages : 273


MessageSujet: Re: Elyan Blake   Mar 11 Mai - 20:32

Et bien ça valait le coup d'attendre moi je dis ! =D Superbe histoire...
Bon, en premier lieu, excuse mon retard... Bien que de toute façon il te faut aussi l'approbation de ma collègue pour jouer, j'aurais pu lire plus tôt !
Histoire de te présenter de convenables excuses, je dirais simplement que ces dernières semaines je me sis retrouvée toute seule à gérer deux forums ! En plus de ma vie réelle...
Enfin, Valérian ne devrait plus trop tarder, prépare toi =p
Petit bémol cependant, ton avatar est trop large, c'est maxi 200pixel de largeur, pense à changer ça s'il te plait ^^

_________________
m
mVoici tout ce qu'il me reste : ma chair, mon sang et mes souvenirs.
m
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cache-yaoi.trivial-love.fr
Valérian Elviro
Fils aîné du Prince des Lycans
Fils aîné du Prince des Lycans
avatar

Messages : 180


MessageSujet: Re: Elyan Blake   Jeu 13 Mai - 12:06

Excellent !!! J'adore ton perso ! Et j'ai été captivée par l'histoire ^^

Fiche validée, bienvenu sur Venise jeune loup ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Elyan Blake   

Revenir en haut Aller en bas
 

Elyan Blake

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Venise la Magnifique :: Avant le Jeu :: Presentation :: Lycans-