Bienvenue Invité
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Fiche d'identité Saki Yuriku

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Saki Yuriku
Arme secrète des humains
Arme secrète des humains
avatar

Messages : 39


MessageSujet: Fiche d'identité Saki Yuriku   Ven 9 Avr - 14:47


~o~ Feuille d'Identité ~o~

Nom : Yuriku
Prénom : Saki
Age : 25 ans
Race : Humaine
Pays d'origine : Le Japon
Rang social : Classe normale
Profession : Guerrier (samouraï)

~o~ Physique ~o~

Allure : Il parait parfaitement son âge, et en très bonne santé. Son corps est, évidemment, musclé, c’est un samouraï. Il est de taille moyenne, ce n’est pas la plus grande personne et il n’est pas si difficile de le dépassé niveaux grandeur. Il a un attribut que les femmes ont, les hanches, les mains d’une douceur incomparable et les traits fins. Sa démarche est simple, il marche comme le samouraï, c’est-à-dire, son bras ira du même coté que le mouvement de sa jambe : Jambe droite en avant, bras droit en avant également. Il marcha la tête haute, et remplit d’assurance. Ses cheveux sont longs, noir et ses yeux, en amandes d’un bleu pénétrant. Sa peau est étonnamment blanche et reflète la lumière du soleil. Toujours avec son Katana nommé « Seika », il a toujours la main proche de celui-ci.

Goûts vestimentaires : Des vêtements amples.

Particularités : Son habit qui n’est pas de la même couleur que les autres Samouraïs. Il peut être une vraie machine a tué.


~o~ Psychologie ~o~

Caractère : Okay, niveau caractère, Saki a tendance a changé du tout au tout, et je ne plaisante pas. Il peut avoir un air innocent, mignon même et peu parfaitement avoir un comportement dit « Uke ». Tandis que d’autre fois, il peu être sérieux, confiant et prêt à se battre. Et d’autre, il joue le dragueur ambulant, tout ce qui bouge, il le drague automatiquement. Par contre il y a des choses qui ne change pratiquement jamais. Par exemple sa gentillesse, qui est insurmontable, sa tendresse, sa générosité et bien sur, la loyauté. C’est quelqu’un de fiable, et qui tient ses promesses. Il peut facilement être de niveau pour égaliser un lycan ou bien un démon, sauf qu’il n’a pas de pouvoir et peut-être pas l’expérience, vu que son grande est ex-Chef de son Armée. Quand il fait partit d’un camp, que se soit lycan ou démon, il va les respecter ! Il peut avoir, grâce à son expérience plusieurs jobs exemple : Etre une pute, un guerrier puissant, la preuve, il a déjà été l’arme secrète de son armée.

Aime :
Les fleurs, la vie, les enfants et les personne loyales comme lui, qui comprennent le sens du mot « Promesse ».

Aime pas : Les traîtres, les gens stupides et ceux qui se prennent pour les plus forts, ceux-là, il a tendance à vouloir les défier ( coté masculin qui prend le dessus je dis)

Tics ou petites manies : Il a toujours sa main sur son Katana lorsqu’il ne fait pas confiance a quelqu’un. Il ajuste souvent sa queue de cheval.

Secrets qu'il dissimule : Il en a deux : 1- Il ne se fait pas vraiment confiance d’un coté. 2- Qu’il peut être un Uke.

~o~ Histoire ~o~

Le pétale qui donna naissance a une rose fané…

Les premiers pleurs d’un bébé venant au monde, les pleurs du bébé d’un samouraï qui se nommera Saki. Il commençait à marché, c’était le premier pas d’un enfant, la preuve qu’il pouvait apprendre quelque chose, Saki, encore tout jeune regardait son père, les yeux espérant qu’il lui donnerait un petit encouragement. Mais la seul chose qu’il voyait c’était un homme qui ne lui donnait et limitait ses caresses a son propre fils. Le jeune ne savait pas ce qu’il l’attendait… Avant même d’avoir vêtu son pantalon, son père lui avait clairement mis les points sir les « i ». Il lui dit que les marques affectueuses se terminaient maintenant. Même s’il voulait enlacer son père, il ne pouvait plus, il devait résister à cette attitude, lui disait son père. Dès le moment où le jeune appris la parole, que le devoir était comme le seul guide de son existence, le contrôle de soi comme la première conduite, la souffrance et la mort comme des accidents sans importance de point de vue individuel. Toutes ses conditions étaient destinées à développer une impassibilité totale dont l'enfant ne devait jamais se départir.

Un jour, il entraîna Saki dans une salle qu’il connaissait bien, la salle d’exécution. C’était une épreuve dont tous les garçons devaient assister. Il lui montrait du sang et le força à regarder plusieurs exécution, et ce, sans détourner le regard. Aucune émotion. Rien. De retour chez lui, son père l’obligea à manger un grand plat de riz coloré en rouge sang par l'adjonction d'un jus de prunes salé, afin de réprimer tout sentiment d'horreur secret. Toute impureté n’était pas tolérée, on était fort a point c’est tout.

Mais se n’était pas finit. Pleins d’épreuves sanglantes et épeurant l’attendaient, le jeune Saki n’était pas au bout de la ligne… Un jour, son père le força à aller seul, a minuit, sur les lieux du supplice, et prendre une des têtes d’un condamné à la maison, comme preuve de courage et de dévouement. Son père ne pouvait accepter que son fils ait peur de la mort ! La crainte des morts était jugée tout aussi méprisable de la part d'un samouraï que celle des vivants. Le jeune samouraï devait dompter toutes ses peurs.

« Dans toutes ces épreuves, la plus parfaite maîtrise de soi est exigée. Aucune fanfaronnade n'est tolérée avec plus d'indulgence que le moindre signe de lâcheté. » Lui disait sans cesse son père.

En grandissant, Saki devait se contenter de ses exercices physiques qui le préparait, peu à peu a une guerre. Il était entraîné par un fils de domestiques, plus vieux que lui pour sélectionner et perfectionné ses arts. Ses repas, bien qu'abondants, n'étaient pas très raffinés, ses tenues légères et rudimentaires, sauf à l'occasion des grandes cérémonies. Lorsqu'il étudiait, en hiver, s'il arrivait qu'il eût si froid aux mains qu'il ne puisse plus se servir de son pinceau, on lui ordonnait de plonger dans l'eau glacée pour rétablir la circulation. Si le gel engourdissait ses pieds, on l'obligeait à courir dans la neige. L'enfant apprenait de bonne heure que la petite épée à sa ceinture n'était ni un ornement, ni un jouet.

Peu à peu, à mesure qu'il passait de l'enfance à l'adolescence, la surveillance à laquelle il était soumis devenait plus tranquille. On le laissait de plus en plus libre d'agir selon son propre jugement, avec la certitude qu'on ne lui pardonnerait pas la moindre erreur, qu'il se repentirait toute sa vie d'une offense grave et qu'un reproche mérité était plus à redouter que la mort même. Mais, le jeune samouraï gardait en grandissant une pureté d'esprit et une simplicité de cœur exceptionnel. Le samouraï apprenait son métier au sein d'écoles anciennes dispensant une formation aux armes, à la stratégie, au renseignement et aux divers aspects de l'art de la guerre. Les koryu, c’était justement là qu’il apprenait tout.

Son homosexualité a commencé jeune, car on lui dit que les relations sexuelles avec les femmes (yin) pouvaient affecter leur virilité (yang). Il ne faut pas oublié que les écoles étaient toutes sous la croyance, le bouddhisme.

Mais il voulait devenir plus qu’un simple soldat, il voulait devenir le dirigeant, avoir une utilité autre que de servir son chef. Il voulait le dépasser. Il se décida a apprendre tous les arts. Il commença par les arts au corps à corps. Le ju-jitsu était son premier art qu’il commençait a pratiqué. Elle regroupe des techniques de combat pour se défendre lorsque l'on est désarmé. Ces techniques sont classées en 3 catégories principales : Atemi waza (technique de frappe) ; Nage waza (technique de projection) et Katame waza (technique de contrôle) afin de maîtriser un adversaire. Ça ne fut pas de repos pour le jeune ados, qui était soumis sans cesse à son orgueil qui lui dictait de continué jusqu'à se que ses pieds soient ensanglantés.

Une fois son premier art maîtrisé, 2 ans plus tard, alors âgé de 13 ans, il commença à apprendre Les formes de Taijutsu : Le Dakentaijutsu (techniques à base de blocages et de coups frappés sur les points vitaux du corps humain, osseux,musculaires ou internes )Le Jūtaijutsuet(techniques de projections , de saisies, d'évasion ) et LeTaihenjutsutt(techniques à base de déplacements de roulades et/ou de chutes de postures, etc..

Ensuite, maintenant âgé de 15 ans, il avait déjà accès aux armes. Il apprit tout : Battōjutsu, Bo-jutsu, Hojōjutsu, Iaijutsu (Iaido), Kenjutsu, Kyūjutsu, Shurikenjutsu et Sojutsu. Tout ceci lui prit 8 ans a tout apprendre…
Ce n’est qu’ensuite qu’il décida de s’entraîné et de continué son entraînement, sans arrêt. Ce qu’il ne savait pas, c’était que son grand maître le regardait et était très impressionné par le progrès et l’agilité de Saki. Justement, on le convoqua dans le temple du maître.
-Maître… Dit Saki en se prosternant devant le maître.
-Je ne vais pas tourner autour du pot, je t’es longtemps observé, et remarqué ton progrès. Cela m’a amené à te placé dans une fonction spéciale, celle de l’arme secrète. Dit en posant son regard froid dans ceux de Saki.
Le samouraï ce contenta de lui donné une affirmation et lui dit qu’il comprit, et alla encore plus s’entraîner.
Un grand conflit, quelques jours après la révélation, avait éclaté. Les guerriers ne tardaient pas à apparaître mais également à disparaître, l’un après l’autre, plusieurs corps tombaient et se mélangeait avec les autres corps. La défense du temple fut pénétrer et le Maître ordonna qu’on laisse l’Arme sortir. C’est dans une colère immense que Saki sortit de sa cachette, sabre en main, chargeant comme un taureau prête à transpercer l’acier. Il terrassa les ennemis, mais pas sans dommages. Ce n’était pas des dommages physiques qu’il eut. C’était mentalement. Voir tous ses gens, voir le reflet de leurs yeux s’éteindre. Il avait oublié pendant 3 secondes, toutes les leçons.
Voyant que son meilleur soldat avait été perturbé par la mort, le maître n’eut d’autre choix et avec contre-cœur, qu’il confia la mission du salut. Cette mission, elle consistait à trouver la paix de l’âme par le voyage. Et c’est ainsi qu’il se rendit a Venise. (J’ai été obligé de coupé, ça aurai pas finit sinon…)

~o~ Petits Plus ~o~

Votre présence sera : Régulière
Que pensez-vous du forum ? Très très bon !
Autres forums fréquentés ? heu…


Dernière édition par Saki Yuriku le Lun 19 Avr - 23:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dante Cosiera
Noble de l'aristocratie Démoniaque
Noble de l'aristocratie Démoniaque
avatar

Messages : 31


MessageSujet: Re: Fiche d'identité Saki Yuriku   Ven 9 Avr - 17:38

J : J'ai la flemme de changer de compte pour te valider, tu m'excuseras, mais je suis bien l'admin ^^

Bon alors... Hormis les nombreuses fautes et le problème de style, il y a un détail qui m'ennuie : pourquoi tu dis qu'être "Uke" est un secret pour ton personnage ? C'est un peu bizarre je trouve.

Mais sinon l'histoire est fournie, riche en détails (surtout sur les différents sports de combat lol) et j'aime bien cette histoire de voyage qui lui permettrait de retrouver la paix intérieure...
Pour moi, je valide ta fiche, mais attend l'approbation d'Adonis, ma co-admin ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saki Yuriku
Arme secrète des humains
Arme secrète des humains
avatar

Messages : 39


MessageSujet: Re: Fiche d'identité Saki Yuriku   Ven 9 Avr - 22:43

Okay, POur le Uke, c'est simple. Un Samouraï est fier de lui. Saki ne veut pas avouer qu'il peut être dominé par les gens. Ps : merci ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adonis Bastão
Capitaine de la garde
Capitaine de la garde
avatar

Messages : 273


MessageSujet: Re: Fiche d'identité Saki Yuriku   Lun 12 Avr - 14:31

C'est ok.
Ah par un truc : c'est pas possible qu'il ai les cheveux bleus.
ok c'est comme ça sur ton avatar mais c'est un humain, aucun humain n'a les cheveux bleus.

_________________
m
mVoici tout ce qu'il me reste : ma chair, mon sang et mes souvenirs.
m
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cache-yaoi.trivial-love.fr
Adonis Bastão
Capitaine de la garde
Capitaine de la garde
avatar

Messages : 273


MessageSujet: Re: Fiche d'identité Saki Yuriku   Lun 26 Avr - 21:25

VALIDE
Bon jeu !

_________________
m
mVoici tout ce qu'il me reste : ma chair, mon sang et mes souvenirs.
m
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cache-yaoi.trivial-love.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fiche d'identité Saki Yuriku   

Revenir en haut Aller en bas
 

Fiche d'identité Saki Yuriku

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Venise la Magnifique :: Avant le Jeu :: Presentation :: Mortels-